FC Nantes : Kombouaré secoue ses troupes avant Nîmes et met un nouveau coup de pression à Augustin

Antoine Kombouaré (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
CONFÉRENCE DE PRESSE

FC Nantes : Kombouaré secoue ses troupes avant Nîmes et met un nouveau coup de pression à Augustin


L'entraîneur du FC Nantes Antoine Kombouaré a tenu son point presse à deux jours du déplacement à Nîmes pour le compte de la 27e journée de Ligue 1 (15h).

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

L’entraîneur du FC Nantes a fait un point santé pour débuter sa conférence de presse. « Fabio est toujours en phase de reprise tout comme Kalifa Coulibaly et Roli Pereira, a-t-il déclaré. Sébastien Corchia et Imran Louza vont passer des tests aujourd'hui. Augustin, Ndilu et Basila sont désormais avec la réserve. »

Concernant la mise à l’écart d’Augustin, Antoine Kombouaré a été clair : il doit travailler pour retrouver son niveau. « Je l’ai eu pendant un quart d’heure en entretien pour lui expliquer mon choix, a-t-il révélé. Mon métier est de prendre des décisions. Le reste, ce n’est plus mon problème. Il a accepté mon choix. Moi, si j’étais joueur, je n’aurais pas accepté mais il n’est pas prêt pour jouer le maintien. Là, maintenant, il doit se remettre en question et bosser. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

« La ferme intention de ramener quelque chose »

Au sujet du déplacement de dimanche à Nîmes (15h), le coach du FC Nantes se méfie des Crocos mais reste ambitieux. « On voudrait se lâcher un peu plus car contre Marseille, la déception est venue du fait qu'on a été solide défensivement mais on n'a pas été bon dans les phases de transition, a-t-il soufflé. Il faut être capable de défendre, c’est la base. Il faut être solide avec l’idée d’aller de l’avant, ne pas avoir peur du ballon. Il faut des joueurs capables de se projeter. On est sous pression devant un adversaire qui vient de gagner ses trois derniers matches. On y va avec la ferme intention de ramener quelque chose de là-bas. »

« On est préparé à se sauver lors du dernier match »

Kombouaré a enfin une méthode bien à lui pour secouer ses joueurs. « Il faut leur mettre une pression qui les libère et pas qui les inhibe, a-t-il ajouté. On est toujours 18e. Le groupe est fragile, en difficulté. Cela demande du temps pour réagir. Il faut être proche des joueurs, les aider, mais il faut aussi les pousser à se surpasser même s’il faut les aimer. Il faut être près d’eux. Nous, on est préparé à se sauver lors du dernier match. C’est notre discours. Mais est-ce qu’on est prêt ? Je ne sais pas. On ne va pas faire les beaux. »