FC Nantes : la punchline de Domenech sur Maradona fait réagir à l'étranger, Larqué s'agace
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
BOULETTE

FC Nantes : la punchline de Domenech sur Maradona fait réagir à l'étranger, Larqué s'agace

En nommant Raymond Domenech, Waldemar Kita savait à quoi il s'exposait pour son FC Nantes. Avec sa sortie cynique sur Maradona, l'ancien sélectionneur lui offre une mauvaise publicité au niveau mondial...

Pour sa deuxième conférence de presse d'entraîneur du FC Nantes, Raymond Domenech croyait tenir une bonne blague en parlant du Mercato. « Jean Lucas ? Il n'est pas chez nous, il est à Brest. C'est comme ça. J'aurais aimé prendre Maradona mais il est mort. C'est comme ça ». Une sortie qui a vite fait réagir les fans nantais, agacé du manque de respect à l'idole argentine... Mais a même eu un retentissement mondial.

L'Italie dégaine vite

Comme le rapporte le journaliste français basé en Italie Thierry Cros, la Botte s'enflamme déjà sur Domenech, un personnage détesté depuis le Mondial 2006 et qui n'a eu de cesse de tancer les transalpins depuis : « Pas besoin de vous préciser que la déclaration lamentable et honteuse de Domenech sur Maradona fait déjà la Une des médias en Italie, histoire de remettre une couche sur l'image désastreuse que ce personnage donne depuis des années du football français et de la France ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

En Argentine, Olé dénonce le mauvais goût de Domenech

En Amérique du Sud, comme en Equateur ou en Uruguay, certains médias se sont déjà réveillé avec du dégoût à la lecture des mots de l'ancien sélectionneur des Bleus. Tout comme les grands médias argentins dénonçant une blague « de mauvais goût ».

Larqué : « La phrase sur Maradona, c'est épouvantable »

Au micro de RMC, Jean-Michel Larqué y est aussi allé de son taquet à Domenech : « Je suis très mal à l'aise. Comment peut-on sortir une phrase comme ça ? La suite est du même acabit. Il est contre le Mercato. C'est-à-dire que Jean Lucas, quand il va à Brest, c'est quelqu'un qui va casser le groupe puisque Jean Lucas n'a pas beaucoup joué à Lyon. Je crois aussi qu'il a un joueur à l'essai pour l'instant, le dénommé Imbula. Il appréciera énormément les propos de Raymond Domenech... Si, par hasard, le joueur est de très haute qualité et a beaucoup de talents, là il ne casse pas le groupe (…) C'est pas grave, on peut dire tout et son contraire. Mais la phrase sur Maradona est terrifiante de cynisme. C'est épouvantable... »