FC Nantes : Landreau aurait déjà ses investisseurs... et son futur rôle en cas de rachat
Mickael LandreauCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
PROJET FICELE ?

FC Nantes : Landreau aurait déjà ses investisseurs... et son futur rôle en cas de rachat

Le projet de rachat du FC Nantes par Mickaël Landreau aurait déjà passé le simple stade du tour de table. De quoi envisager une proposition concrète bientôt ?

Zapping But! Football Club FC Nantes : le calendrier complet de la saison 2020-2021

Depuis quelques heures et les révélations de France Football, c'est l'agitation chez les supporters du FC Nantes. Un projet de rachat du club porté par Mickaël Landreau, l'ancien gardien mythique des Canaris, serait lancé.

Interrogé par l'Equipe et le Late Football Club ce lundi, Landreau a fait en sorte de temporiser, évoquant ce projet comme une possibilité très lointaine. Pourtant, il semble que Landreau ait même déjà passé le cap du simple « tour de table » évoqué par France Football.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Landreau en manager général ?

20 Minutes, ce mardi midi, assure que le projet initié depuis de longues semaines est déjà très solide. Des investisseurs sont déjà présents au point même que Landreau plancherait déjà sur la manière dont s'organiserait le club sportivement avec l'implication d'anciens du club. Concernant Landreau, un rôle de manager général lui serait destiné.

Pour autant, la direction nantaise assure qu'aucune prise de contact concrète n'a eu lieu entre ces investisseurs potentiels et le clan Kita. De quoi mettre un coup de frein à l'optimisme des supporters qui souhaitent du renouveau ? 

Landreau n'a pas besoin d'un coup de pub

Sur Twitter, un supporter nantais a interrogé le journaliste de 20 Minutes David Phelippeau au sujet du projet Landreau, en évoquant la possibilité que la révélation de ses intentions soient volontaires pour s'offrir une publicité gratuite et ainsi attirer les investisseurs espérés.

Seulement, le journaliste lui a répondu clairement que non, et pour une raison simple. « Il a déjà... » De quoi laisser penser que le projet Landreau est en réalité déjà bien ficelé et prêt à une offensive prochaine ?