Waldemar Kita
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
SULFATEUSE

FC Nantes : Landreau, Plantive, le Collectif nantais, la vente du club... les dernières vérités de Kita

S'il change rarement son discours de fermeté concernant la vente du FC Nantes, Waldemar Kita en a dit un peu plus dans son entretien à Presse-Océan. Habitué à cogner sur Michaël Landreau, l'homme d'affaires franco-polonais a changé de cible... pour viser Philippe Plantive. Les meilleurs morceaux.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le palmarès complet des Canaris

Sur la possibilité de partir sur une finale de Coupe

« Il n’y a pas de bons ou mauvais moments pour partir. Et puis, pour pouvoir partir, il faut avoir un acquéreur. Sauf si Landreau a quelques millions (…) Si j’ai eu des approches ? Non. Dans les moments où tout va bien, peu veulent se manifester. Le club est-il à vendre ? Non, on n’est pas à vendre aujourd’hui. Le problème est très simple, tout le monde peut partir dans le club sauf moi ».

Pas de soucis avec le Collectif nantais

« C’est une très belle action qu’ils font. Sauf qu’il faut discuter avant avec le responsable du club. Vous ne mettez pas ça devant les médias ! Ça ne marche jamais. Ce n’est pas sérieux. Ou celui qui agit ainsi ne connaît pas les affaires. C’est ma vision ».

Sur Philippe Plantive

« Je ne lui en veux pas, il est jeune, ambitieux. Mais il ne faut pas avoir des ambitions disproportionnées. Quand on a l’argent, on vient, on discute. Mais pourquoi ne viennent-ils pas ? Parce qu’ils n’ont pas d’argent. Mais quand on me dit que le plus important, dans le projet, c’est le logo, excusez-moi mais ça me pose un gros problème (rires)… Est-ce que le Collectif nantais peut venir et s'adosser à moi ?Ah, non, il y a un patron, pas deux ! Je ne suis pas dans le système qu’ils veulent monter. Je ne m’associe pas à ça, ça ne m’intéresse pas. »

La dernière sortie de Kita sur la vente du FC Nantes

S'il change rarement son discours de fermeté concernant la vente du FC Nantes, Waldemar Kita en a dit un peu plus dans son entretien à Presse-Océan. Habitué à cogner sur Michaël Landreau, l'homme d'affaires franco-polonais a changé de cible... pour viser Philippe Plantive. Les meilleurs morceaux.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.