FC Nantes : le choix Domenech cacherait un grave danger pour les coachs de Ligue 1
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
AMERTUME

FC Nantes : le choix Domenech cacherait un grave danger pour les coachs de Ligue 1

Alors que l'arrivée de Raymond Domenech au FC Nantes fait beaucoup parler, une dérive dangereuse est aussi pointée du doigt.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

Dans les heures qui viennent, le FC Nantes devrait officialiser l'arrivée de Raymond Domenech sur le banc des Canaris. Une nouvelle qui ne manque pas de faire parler, notamment des supporters abasourdis par la nouvelle. Quant aux observateurs du FC Nantes, la pilule passe manière très difficile.

Légende des Canaris, Mickaël Landreau, déjà amer contre Domenech qui l'a évincé de l'Euro 2008 au dernier moment à l'époque où il était sélectionneur des Bleus, a d'autant plus de raison d'être agacé. D'autant que l'ancien portier devenu entraîneur voit derrière le choix Domenech un message dangereux pour les autres coachs. En tant que président de l'UNECATEF, l'ancien sélectionneur était en première ligne pour empêcher la nomination de coachs trop âgés, ou la signature de contrats de courte durée.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Un tapis rouge à la "magouille des présidents" ?

Sur Infosport Plus, Landreau voit donc un double signal dangereux envoyé à la profession via cette nomination. « C’est irrationnel ce qui est en train de se passer. C’est le président de l’UNECATEF. Il est normalement responsable des entraîneurs, il véhicule le fait de ne pas pouvoir exercer après 65 ans. Il véhicule le fait que six mois de contrat, il faut faire très attention à ça, car sinon c’est la magouille des présidents. Ce sont des éléments factuels aujourd'hui. »

Et bien évidemment, Landreau ne digère pas plus le choix sportif d'un Raymond Domenech qui n'a plus entraîné de club depuis... 1993. « Côté Waldemar, c'est un énième entraîneur sur la liste depuis 13 ans. Dans la vraie vie, le résultat, on le connaît d'avance, ça ne peut pas fonctionner, ce n'est pas possible. Après, le football, c'est tellement incroyable, tellement irrationnel, que c'est le temps qui va parler de lui-même», a conclu Landreau.