FC Nantes : le FC Kita attendu au tournant, Kombouaré déjà sous pression
Antoine Kombouaré a accepté de rempiler... pour une nouvelle année galère ?Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PREPARATION

FC Nantes : le FC Kita attendu au tournant, Kombouaré déjà sous pression

Vendredi, la saison 2021-22 démarre avec un alléchant Monaco – Nantes. L'occasion de faire un tour d'horizon de nos clubs et de se poser les bonnes questions. Au tour du FC Nantes.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les transferts les plus chers

Bilan de la préparation : 2 victoires, 3 défaites

14/07 : FC Nantes 1–0 Guingamp (L2)

17/07 : FC Nantes 0-1 SM Caen (L2)

18/07 : FC Nantes 0-1 Niort (L2)

24/07 : FC Nantes 3-1 Stade Brestois

28/07 : FC Nantes 0-1 Lorient

31/07 : FC Nantes 1-2 Clermont

Buteurs : Emond (3 buts), Pereira de Sa, Moutoussamy (1 but).

Objectif de la saison : le ventre mou

Préparation moyenne pour une saison moyenne ? Ce scénario ne dérangerait pas forcément les Canaris, passés proches de la correctionnelle l'an passé et qui se satisferaient sans doute, aux vues du contexte, d'un maintien acquis avec davantage de sérénité avant la 38e journée. Cette saison, le contexte est très compliqué. Le Collectif nantais s'est monté pour réunir des fonds et racheter le club à un Waldemar Kita qui ne veut pas vendre, les anti-Kita manifestent dès qu'ils le peuvent depuis des mois, les relations avec la Métropole sont exécrables et il a fallu attendre les derniers jours de juin pour que la convention d'occupation de la Beaujoire et de la Jonelière ne soit prolongée, sur le Mercato le club s'est placé dans une politique d'austérité où tout le monde est à vendre si on y met le prix... Vous l'aurez compris : le FCN est une poudrière. Pas simple pour le secteur sportif de faire abstraction.

Le renfort à suivre : Wylan Cyprien

Avec la vente rapide d'Imran Louza à Watford, les Canaris avaient besoin d'un gros renfort au milieu. Sur le papier, l'arrivée d'un Wylan Cyprien à la relance est un gros coup. Brillant à ses débuts à Lens, proche de l'équipe de France avant qu'une grave blessure ne le coupe dans son élan à Nice, spécialiste des coups de pied arrêtés, Cyprien est tout sauf un n-ième joueur exotique ramené par Mogi Bayat. Reste que l'intéressé sort d'une première expérience ratée à l'étranger, à Parme, relégué en Série B, et qu'il doit remettre un coup de boost à sa carrière dans la Cité des Ducs. Alors coup à la Alban Lafont ou pari raté à la Jean-Kévin Augustin ?

La question qui fâche : combien de fois Waldemar Kita va-t-il changer de coach cette saison ?

En démarrant la saison avec Christian Gourcuff pour enchaîner avec Patrick Collot, Raymond Domenech et enfin Antoine Kombouaré, Waldemar Kita a battu son « record » de Ligue 1 en 2020-21 avec trois coachs consommés sur une seule saison galère chez les Canaris. Pile l'année où Nantes avait justement vécu un été de « stabilité » avec un Gourcuff droit dans ses bottes et sans conflit interne apparent (pas la même chose dans les coulisses du vestiaire selon certains échos...).

On le sait : l'homme d'affaires franco-polonais n'a que peu de patience et il dégaine vite quand les résultats ne sont pas à la hauteur ou quand le vestiaire se retourne contre le coach. Pour l'instant, concernant sa main sur le groupe, tout va à peu près bien pour Antoine Kombouaré mais le Mercato n'est pas fini et le Kanak a ses coups de sang. Surtout quand un agent sulfureux, directeur sportif officieux, n'a de cesse de s'immiscer dans ses choix et de tenter de placer ses poulains, profitant de l'absence au quotidien d'un président facile à abuser.

Cette saison, il peut donc encore se passer beaucoup de choses à Nantes. Waldemar Kita l'a déjà dit deux fois, en 2008 et en 2012, il n'aura « jamais confiance en un entraîneur ». Antoine Kombouaré est prévenu : son maintien miraculeux glané sur la fin de saison dernière ne lui offre aucun totem d'immunité...

La présentation du FC Nantes

Sur le pont dès vendredi à Monaco, le FC Nantes aborde sa saison 2021-22 sans réelles certitudes, après une préparation moyenne et dans un climat loin d'être apaisé en coulisses. Antoine Kombouaré a une grosse pression sur les épaules...