FC Nantes : les 4 raisons pour lesquelles Kita n'a pas à se presser avec Gourcuff
Christian Gourcuff et Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
DECRYPTAGE

FC Nantes : les 4 raisons pour lesquelles Kita n'a pas à se presser avec Gourcuff

Si l'avenir de Christian Gourcuff est revenu au centre des discussions du fait du mauvais début de saison du FC Nantes, Waldemar Kita n'a pas prévu de trancher rapidement concernant son coach.

La situation de Christian Gourcuff au FC Nantes montre que tout va toujours très vite en matière de football. Il y a encore quelques semaines, il était question d'une prolongation du technicien breton chez les Jaune et Vert. Waldemar Kita et Christian Gourcuff s'envoyaient même des fleurs par presse interposée. Puis les résultats sont passés par là et, après six journées, des premiers bruits couloirs laissaient craindre une impatience chez les dirigeants. Impatience qui ne vient, pour une fois, pas de tout en haut puisque le patriarche Kita a toujours défendu et conforté son coach. Il faut dire qu'il n'y a pas encore matière à se presser et ce pour plusieurs raisons.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Parce que l'avenir est toujours lié aux résultats...

… Et que tout le monde en est conscient. Christian Gourcuff l'a déjà dit : il n'est pas né de la dernière pluie. Le Breton sait qu'il sera jugé sur les résultats maintenant que son équipe est constituée. Il sait aussi que le poste de Manager général qui lui semblait promis n'existe plus vraiment du fait des divergences de vue avec la formation. Divergences arbitrées par Waldemar Kita sur la base d'un « chacun chez soi ». Il est évident que la prolongation ou non du Morbihanais dans la Cité des Ducs dépendra d'abord des résultats. Sans une place dans le Top 10 cela paraît compromis.

Parce que pour Gourcuff ce sera Nantes ou la retraite...

… Et rien d'autre. Si Waldemar Kita et Christian Gourcuff n'étaient pas pressés de se rencontrer quand tout allait bien (et ne le sont pas davantage aujourd'hui alors que le FCN est dans une passe difficile), c'est aussi et surtout parce qu'une confiance mutuelle s'est installée. Kita sait que Gourcuff, contrairement à Sergio Conceiçao ou Vahid Halilhodzic, ne le plantera pas pour une opportunité de carrière. A bientôt 65 ans, l'ancien Merlu ne prendra pas de nouveau challenge et se dirigera vers la retraite quand son temps avec les Canaris sera consommé. Qu'une décision soit prise dans les semaines qui viennent ou en fin de saison ne changera rien au plan.

Parce que le vestiaire ne l'a pas encore lâché...

… Ou du moins cela ne s'est pas vu en match. Certes il y a des tensions entre Christian Gourcuff et certains cadres du vestiaire. Certains trouvent le Breton trop têtu et professoral mais aucun n'a pour l'instant « lâché » l'équipe ou ne s'est épanché dans les médias. Si le FCN (16e de Ligue 1) a déjà perdu trois matches en six journées, jamais ses prestations n'ont été totalement creuses (sauf peut-être à Lille). On est très loin de l'époque René Girard où une démission collective face à l'OL (0-6) à la Beaujoire avait eu raison du technicien.

Parce que qui dit licenciement dit indemnité à payer...

… Et que le FCN n'a pas prévu de signer de gros chèque à Gourcuff. Avec la Covid-19, les revenus billetterie proches de zéro et désormais les soucis à Mediapro, Waldemar Kita a bien d'autres soucis que d'être « le con qui paye et le con qui vire » comme il l'a lui-même rappelé la semaine passée dans L'Equipe. S'il peut s'affranchir des indemnités à payer pour un départ de son coach breton, libre à l'été 2021, il le fera. Il faudrait vraiment que la situation devienne intenable (sportivement et en coulisses) pour que l'impatient homme d'affaires franco-polonais ne craque...