FC Nantes : pendant que Waldemar Kita pleure, Mogi Bayat rit
Mogi BayatCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
BUSINESS

FC Nantes : pendant que Waldemar Kita pleure, Mogi Bayat rit

Directeur sportif officieux du FC Nantes, Mogi Bayat a connu une très belle année 2019 puisque sa société a fait 4,1 M€ de chiffre d'affaires qui, après impôts, lui ont laissé 2,9 M€ dans les poches.

On n'entend plus trop parler de Mogi Bayat du côté du FC Nantes, et pour cause, le marché des transferts a fermé ses portes. Mais dès la mi-décembre, quand la fenêtre du mercato hivernal sera sur le point d'ouvrir, son nom devrait de nouveau circuler du côté de la Beaujoire. Et ce malgré toutes les affaires auxquelles il est lié. Il faut dire que le Franco-Iranien à un savoir-faire reconnu, qui lui vaut d'être un homme riche aujourd'hui.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

2,9 M€ dans les poches

Les comptes de sa société, Creative & Management Group, ont été publiés à la fin du mois d'octobre. Ils présentent un chiffre d'affaires de 4,1 M€ qui, après impôts, permet de dégager un bénéfice de 2,9 M€. Une copieuse recette qui est allée directement dans les poches de Mogi Bayat et de son associé, le sulfureux Patrick De Koster, également impliqué dans une affaire de blanchiment d'argent dans le football en Belgique.

Cette réussite financière est à mettre en parallèle avec les déboires de Waldemar Kita, visé par une enquête pour fraude fiscale qui pourrait lui valoir une amende de 10 M€. Pas sûr que le président du FC Nantes ait une réponse si jamais il demande un coup de main financier à son "ami" Bayat…