FC Nantes – LOSC (0-2) : l'étonnante confidence de Domenech sur le recadrage du vestiaire à la pause
Christophe GaltierCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
AUTO-GESTION

FC Nantes – LOSC (0-2) : l'étonnante confidence de Domenech sur le recadrage du vestiaire à la pause

Raymond Domenech, l'entraîneur du FC Nantes, a confié avoir laissé son vestiaire s'expliquer durant la mi-temps face au LOSC (0-2).

Zapping But! Football Club FC Nantes : les transferts les plus chers

C'est une nouvelle performance décevante pour le FC Nantes qui n'a pas connu la victoire depuis que Raymond Domenech est sur le banc. Le coach des Canaris, après la rencontre, a affiché sa déception, notamment aux regards des deux buts offerts de manière « grossière, même grotesque » aux Dogues. « On prend des buts qu'on leur donne gentiment, tranquillement », a lâché le coach des Canaris, avant de reconnaître que la production du premier acte était loin du compte. « Je n'ai pas d'explication sur cette mi-temps, quand on sort de Sainté, on avait envie, on savait ce qu'on avait à faire. On ne peut même pas dire que c'était physique. (…) J'allais dire qu'on arrivait pas à se faire 2-3 passes de suite. Je suis gentil, parfois c'était même pas une passe. »

Pour autant, le technicien nantais a voulu relever la bonne réaction de ses hommes au retour des vestiaire. « On a vu que quand on arrive à jouer, on peut leur poser des problèmes », note Domenech. Ce qui rend le comportement de ses troupes avant la pause encore moins explicable. « Ca me dérange de voir à quel point on peut disparaître, être absent dans tout. On est capable de réagir, j'aimerais qu'on soit capable d'agir ».

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Domenech a laissé son vestiaire s'expliquer

Raymond Domenech, qui assure qu'il aurait « pu faire cinq changements à la mi-temps », a par ailleurs révélé avoir laissé son vestiaire s'expliquer sans lui durant la pause. « Je leur ai dit ce que j'en pensais, je suis sorti, ils ont discuté entre eux ». Un recadrage confirmé par Sébastien Corchia au micro de Canal Plus. « On a fait une première mi-temps horrible. A la mi-temps on s'est beaucoup parlé, on a essayé de réagir. Il faut se bouger parce que c’est difficile », a lâché le latéral nantais.