FC Nantes – RC Lens (1-1) : les Tops et les Flops du match nul entre les Canaris et les Sang et Or
FC Nantes - RC LensCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
ANALYSE

FC Nantes – RC Lens (1-1) : les Tops et les Flops du match nul entre les Canaris et les Sang et Or

Le FC Nantes et le RC Lens se sont séparés sur un score nul plutôt logique (1-1). Avec des satisfactions et des inquiétudes des deux côtés.

Les Tops

Le travail tactique de Domenech reste payant

A défaut de proposer une équipe emballante sur le terrain, Raymond Domenech est revenu aux basiques en terme de tactique. Comme face à Rennes et Montpellier, c'est un FC Nantes solide qui s'est présenté face aux Sang et Or pendant 80 minutes. Laissant peu d'opportunités aux Lensois mis à part sur les centres, les Canaris montrent qu'il devraient être une formation difficile à maoeuvrer dans cette première partie de saison.

Imran Louza confirme son renouveau

Il l'a suffisamment exprimé ces derniers jours par ses prises de parole. Imran Louza se sent beaucoup mieux avec Raymond Domenech qu'avec Christian Gourcuff et cela se voit. En première période, notamment, le milieu gauche des Canaris a de nouveau fait étalage de sa belle qualité technique, avec notamment une roulette qui aurait ravi le public de la Beaujoire s'il avait pu être plaisant. En prime, c'est lui qui transforme un penalty décisif pour les Canaris.

Le réveil décisif de Kakuta

Voilà plus d'un mois que Gaël Kakuta n'avait plus marqué, face à Monaco le 16 décembre dernier. Ce dimanche, on a cru un moment que la poisse devenait gênante pour le meneur de jeu lensois. En plus d'un penalty grossièrement raté, Kakuta a longtemps montré de grosses difficultés dans le jeu avec plusieurs initiatives ratées. Finalement, le numéro 10 lensois a profité d'un marquage terrible des Nantais sur corner pour égaliser et se remettre dans le coup.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Les Flops

Un manque d’initiative sanctionné à la première erreur

Nous le disions plus haut, c'est un FC Nantes bien regroupé sur lesquels les Sang et Or ont buté une bonne partie du match. Une solidité élevée en vertu, mais peut-être un peu trop alors que les Canaris n'ont rien tenté de plus pour tenter de creuser l'écart. Résultat des courses, la première vraie erreur s'est payée cash. Une faute de marquage grossière sur corner a offert sur un plateau l'égalisation à Gaël Kakuta.

Jonathan Gradit n'a pas rendu service aux Sang et Or

Match compliqué pour le défenseur lensois qui, en l'absence de Loïc Badé et en attendant le retour en forme de Facundo Medina, doit être un taulier de la défense des Sang et Or. Jonathan Gradit a offert un penalty largement évitable en première période et par la suite, sa nervosité aurait pu coûter cher aux hommes de Franck Haise. Un nouveau carton jaune vient d'ailleurs s'ajouter à la longue liste depuis le début de saison. Son septième depuis le début du championnat.

Fofana – Ganago, des doutes à 16 millions d'euros

Durant le Mercato estival, le RC Lens a déboursé pas moins de 16 millions d'euros pour s'offrir le duo Seko Fofana – Ignatius Ganago. Problème, difficile de mesurer leur poids aujourd'hui dans le jeu lensois. Le milieu de terrain des Sang et Or a livré un début de match qui laissait entrevoir quelques promesses, mais Fofana s'est rapidement éteint par la suite, avec une somme de ballons perdus considérables. Quant à Ignatius Ganago, le buteur en confiance du début de saison a totalement disparu. Maladroit techniquement, ne parvenant pas à faire de différences balle au pied, il continue d'être à contre-courant.