FC Nantes, RC Lens – Exclu BUT : Gillet n'est pas près d'oublier un ancien Canari
Sergio ConceiçaoCredit Photo - Icon Sport
par Laurent HESS

FC Nantes, RC Lens – Exclu BUT : Gillet n'est pas près d'oublier un ancien Canari

Passé par le FC Nantes, Guillaume Gillet garde un super souvenir de Sergio Conceiçao, son ancien coach chez les Canaris.

A 36 ans, Guillaume Gillet est leader du championnat belge avec Charleroi, qu'il a rejoint cet été en provenance du RC Lens. Egalement passé par le FC Nantes, le milieu de terrain est resté une saison et demi sur les bords de l'Erdre. Où il a été marqué, notamment, par Sergio Conceiçao.

« Je suis fier d'avoir porté le maillot de Nantes, comme celui de Lens et de Bastia, trois clubs chargés d'Histoire, confie Gillet. A Nantes, on était 12 ou 13e quand je suis arrivé en janvier et on a enchaîné une série de 15 ou 16 matches sans défaite. Mais ensuite, il y a eu l'élimination en ¼ de finale de Coupe de France à Sochaux alors qu'on menait, et une lourde défaite dans le derby contre Rennes. Ce jour-là, on avait découvert Ousmane Dembele, le phénomène. Un cauchemar ! »

A VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU FC NANTES

« Sergio Conceiçao m'a donné envie d'entraîner »

Et à Gillet d'ajouter : « Après ce derby, tout est parti en vrilles. Ça s'est mal fini avec Michel Der Zakarian et René Girard est arrivé. Mais ça s'est très mal passé. On a perdu 6-0 chez nous contre Lyon. On était relégables. Mais Sergio Conceiçao a pris la suite et il a fait du super boulot. On est remontés à la 7e place. Il a reboosté tout le monde et on a fini en boulet de canon. Ces cinq mois avec lui ont été fantastiques. Moi, il m'a donné le brassard. Quand il est parti à Porto, même si c'est Ranieri qui le remplaçait, j'ai voulu partir aussi. Je savais que ce ne serait plus aussi plaisant humainement et je suis allé à Olympiakos. J'espère jouer encore quelques saisons, tant que j'aurai la forme, et ensuite pourquoi pas devenir entraîneur. Conceiçao m'a donné cette envie. J'ai adoré sa façon de faire passer les messages. Il est dans un grand club à Porto mais d'ici deux ou trois saisons, je pense qu'il sera encore plus haut, surtout que les coachs portugais sont à la mode. »