FC Nantes - Stade de Reims (1-2) : les tops et les flops des Canaris
Credit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

FC Nantes - Stade de Reims (1-2) : les tops et les flops des Canaris

Cruelle défaite pour le FC Nantes face au Stade de Reims. Devant au score, grâce à Simon (14e), les Canaris ont été surpris par Konan (39e) et Abdelhamid (89E).

Zapping But! Football Club FC Nantes : top 10 des meilleurs buteurs de l'histoire en Ligue 1

Les Tops

Bloc haut, pressing collectif et organisé… les clefs des bonnes entames du FC Nantes ! 

C’est une constante depuis l’arrivée de Kombouaré. À chaque sortie, hormis celle contre l’OM, les Canaris démarrent bien leur rencontre et se montrent efficaces en inscrivant à chaque fois une réalisation dans la première demi-heure.  

Après cinq minutes délicates, les équipiers de Louza ont monté le bloc. À la suite d’une récupération, l’Espagnol a en une touche mis un centre parfait pour Simon (14e). Dans un angle fermé, le Nigérian a réussi à redresser le ballon de la tête. Dommage que les Jaunes ne parviennent pas à être consistants jusqu’à la pause et ne reproduisent ces séquences uniquement par intermittence. 

Chirivella, la montée en puissance… 

Passeur décisif sur le but de Simon, l’Espagnol monte en puissance depuis le début de l’ère Kombouaré. Il a un abattage utile aux siens, et ses passes permettent de mettre meneurs de jeu nantais en bonne position (Louza et Blas). De bon augure pour la suite ! Malgré cela, il peut faire mieux dans la protection de son poteau sur le but de la victoire d'Abdelhamid (90e). 

 

Les Flops

Randal Kolo Muani, une inefficacité frustrante… ​

On ne peut pas reprocher la volonté du buteur des Canaris. Mais, une nouvelle fois ce soir, Randal Kolo Muani a eu les occasions pour marquer. En début de partie, sur un service délicieux de Blas, l’international Espoir français a perdu son duel devant Rajkovic, venu à sa rencontre (6e). Sur un bon pressing de Louza, Kolo Muani a intercepté le ballon et a éliminé le portier rémois… avant de rater sa frappe repoussée par un adversaire (33e). Ces deux occasions franches auraient permis aux siens de se détacher… 

Alban Lafont, une main poreuse… 

Dans la course au maintien, le FC Nantes aura besoin d’être efficace dans les deux surfaces. Gardien du temple, Alban Lafont a un rôle décisif à jouer. Prêté par la Fiorentina, le portier n’a pas eu la main ferme pour repousser une frappe de Konan (39e), décalé de façon chanceuse par un retour incisif de Louza. Il ne peut rien sur la tête placée d’Abdelhamid (90e), qui prend le dessus sur Castelletto. Depuis l’arrivée de Kombouaré, les Canaris n’ont pas réussi à conserver leur cage inviolée.  

Des changements très tardifs et une seconde période à l'envers 

Après un premier acte animé, les acteurs de la rencontre ont montré un piteux spectacle au retour des vestiaires. En baisse de régime, le FC Nantes n’avait plus l’inspiration pour forcer le verrou rémois. De façon surprenante, Antoine Kombouaré a pris la décision de retarder ses changements… Bamba et Edmond sont entrés pour les dix dernières minutes. Sylla a remplacé Corchia, sorti sur blessure (84e). Dommage… 

Les Tops

Bloc haut, pressing collectif et organisé… les clefs des bonnes entames du FC Nantes ! 

C’est une constante depuis l’arrivée de Kombouaré. À chaque sortie, hormis celle contre l’OM, les Canaris démarrent bien leur rencontre et se montrent efficaces en inscrivant à chaque fois une réalisation dans la première demi-heure.  

Après cinq minutes délicates, les équipiers de Louza ont monté le bloc. À la suite d’une récupération, l’Espagnol a en une touche mis un centre parfait pour Simon (14e). Dans un angle fermé, le Nigérian a réussi à redresser le ballon de la tête. Dommage que les Jaunes ne parviennent pas à être consistants jusqu’à la pause et ne reproduisent ces séquences uniquement par intermittence. 

Chirivella, la montée en puissance… 

Passeur décisif sur le but de Simon, l’Espagnol monte en puissance depuis le début de l’ère Kombouaré. Il a un abattage utile aux siens, et ses passes permettent de mettre meneurs de jeu nantais en bonne position (Louza et Blas). De bon augure pour la suite ! Malgré cela, il peut faire mieux dans la protection de son poteau sur le but de la victoire d'Abdelhamid (90e). 

 

Les Flops

Randal Kolo Muani, une inefficacité frustrante… ​

On ne peut pas reprocher la volonté du buteur des Canaris. Mais, une nouvelle fois ce soir, Randal Kolo Muani a eu les occasions pour marquer. En début de partie, sur un service délicieux de Blas, l’international Espoir français a perdu son duel devant Rajkovic, venu à sa rencontre (6e). Sur un bon pressing de Louza, Kolo Muani a intercepté le ballon et a éliminé le portier rémois… avant de rater sa frappe repoussée par un adversaire (33e). Ces deux occasions franches auraient permis aux siens de se détacher… 

Alban Lafont, une main poreuse… 

Dans la course au maintien, le FC Nantes aura besoin d’être efficace dans les deux surfaces. Gardien du temple, Alban Lafont a un rôle décisif à jouer. Prêté par la Fiorentina, le portier n’a pas eu la main ferme pour repousser une frappe de Konan (39e), décalé de façon chanceuse par un retour incisif de Louza. Il ne peut rien sur la tête placée d’Abdelhamid (90e). Depuis l’arrivée de Kombouaré, les Canaris n’ont pas réussi à conserver leur cage inviolée.  

Des changements très tardifs et une seconde période à l'envers 

Après un premier acte animé, les acteurs de la rencontre ont montré un piteux spectacle au retour des vestiaires. En baisse de régime, le FC Nantes n’avait plus l’inspiration pour forcer le verrou rémois. De façon surprenante, Antoine Kombouaré a pris la décision de retarder ses changements… Bamba et Edmond sont entrés pour les dix dernières minutes. Sylla a remplacé Corchia, sorti sur blessure (84e). Dommage…