FC Nantes - Stade Rennais (0-0) : le discours ultra positif de Raymond Domenech
Moses Simon et Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
POSITIVE ATTITUDE

FC Nantes - Stade Rennais (0-0) : le discours ultra positif de Raymond Domenech

Pas du tout frustré par le 0-0 contre le Stade Rennais à la Beaujoire, le nouvel entraîneur du FC Nantes, Raymond Domenech, n'a tiré que du positif de ses débuts sur le banc.

Un bloc bas, peu de jeu, pas beaucoup d'occasions… Pour la première de Raymond Domenech, le FC Nantes a joué comme la France de l'ancien sélectionneur. Elle a cependant décroché un point contre son ennemi juré, le Stade Rennais (0-0), et laissé entrevoir quelques bonnes choses. C'est d'ailleurs ce que voulait retenir le successeur de Christian Gourcuff lors de son point-presse d'après-match. 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

"Il y a un vrai potentiel"

"Sur le plan comptable, ça ne fait qu'un point. Mais sur ce que j'ai vu, l'envie d'être ensemble contre une belle équipe de Rennes, c'est ce que je veux garder. Une équipe qui se parle, qui veut rester ensemble. Un départ timoré, puis l'envie de montrer quelque chose. Une première dans l'envie. J'ai l'impression de ne jamais avoir quitté le stade. Le manque de public est là. Il manquait le piment et le sel des spectateurs qui font monter la pression. J'ai l'impression que ces matches sont des séances d'entraînement."

"Quand l'équipe est bien, je re-situe quelques-uns, quelques détails... je ne suis pas là pour gesticuler et hurler. Je n'ai pas eu de choses plus importantes à leur dire. En plus, l'entraîneur adverse entend aussi. Ils ont été mieux en début de deuxième mi-temps. Ça a été plus difficile. Mais en étant solidaire, on a pu passer ce moment. Il faut savoir s'accrocher. On a eu un peu de réussite, mais on aurait aussi pu mener en première mi-temps. Le club est sous pression. Je ne regarde pas le classement, mais je connais cette pression. Je l'ai vue. Il faut s'en détacher pour le match et jouer plus libérés."

"Si on avait pu garder le ballon 90%, on l'aurait fait. Mais Rennes aime le garder. J'aurais aimé qu'on puisse le garder plus, c'est ce qu'il faut retrouver, cette confiance. Ce n'était pas un choix. Les joueurs étaient un peu mitigés dans le vestiaire. Ils auraient aimé le gagner, comme moi. Mais ils ont le sentiment d'être une équipe, capables d'être solidaires, capables de défendre ensemble, d'attaquer ensemble. On a rencontré l'une des 4 ou 5 meilleures équipes du championnat. Sur ce match, on a montré de la solidité. Il manque du potentiel offensif, mais encore une fois face à une grosse équipe du championnat. Le fait d'être responsable de ce que je fais, c'est ce qui m'a manqué. C'est facile de dire aux autres ce qu'ils doivent faire, mais le faire est plus dur. Chacun peut dire ou écrire ce qu'il veut. On a fait ce qu'on pouvait pour redresser cette équipe, à ce moment. On veut faire un peu mieux à chaque match. J'ai le sentiment qu'on a mis la première pierre. Il faut persévérer. Le retour de Domenech, ce n'est pas ce qui compte. Est-ce que Nantes a montré le visage d'une équipe de L1 ? Je dirai "oui"."