FC Nantes : une autre polémique ternit le maintien des Canaris en L1
Franck Kita (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
HUÉES

FC Nantes : une autre polémique ternit le maintien des Canaris en L1

Après l’arbitrage et les violences survenues après le barrage retour entre le FC Nantes et le Toulouse FC dimanche à la Beaujoire (0-1), une autre affaire est passée inaperçue.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

Le FC Nantes a sauvé sa tête dans l’élite. Malgré une défaite contre le Toulouse FC hier à la Beaujoire (0-1), les hommes d’Antoine Kombouaré ont profité de leur succès de jeudi au Stadium (2-1) pour valider leur maintien.

La fête a été de courte durée. Selon Ouest France, une trentaine d’individus cagoulés se sont introduits au sein du stade de la Beaujoire aux alentours de 22h45 alors qu’une trentaine de salariés fêtaient encore le maintien dans un salon du FC Nantes. Waldemar Kita et son fils Franck venaient de quitter les lieux.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Franck Kita conspué à la Beaujoire !

Les assaillants ont fait deux blessés légers parmi les salariés, qui ont réussi à maîtriser l’un de ces individus, qui a été remis aux forces de l’ordre. Ils seraient venus sur place après avoir appris que Mogi Bayat et Bakari Sanogo, dans l’euphorie de l’obtention du maintien, seraient allés déterrer le cercueil du « FC Kita », enfoui lors de la dernière journée de L1 à proximité de la Beaujoire par des supporters. 

Entre 150 et 200 supporters de ce même FC Nantes s’étaient déjà signalés en accueillant le car du club à son arrivée à la Beaujoire... une heure et demie avant le coup d'envoi. À leur descente, les joueurs ont été chaleureusement encouragés, notamment Ludovic Blas - Randal Kolo Muani et Alban Lafont. Le directeur général délégué du club, Franck Kita, lui, est sorti dans la foulée d'Antoine Kombouaré en étant escorté par un garde du corps et copieusement sifflé aux cris de « FC Kita, on n'en veut pas ! » On ne se doutait pas encore de la suite des événements.

Pour résumer

Une autre affaire est passée inaperçue en marge du barrage retour entre le FC Nantes et le Toulouse FC dimanche à la Beaujoire (0-1).

Bastien Aubert
Article écrit par Bastien Aubert