FC Nantes : une première déculottée au programme de Domenech
Raymond Domenech (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ADVERSITÉ

FC Nantes : une première déculottée au programme de Domenech

Le niveau de jeu global du FC Nantes n’est pas pour rassurer les supporters des Canaris. Une gifle est même déjà redoutée dimanche à Metz lors de la 21e journée de L1 (15h).

Le FC Nantes affiche quelques progrès depuis l’arrivée de Raymond Domenech fin décembre. « À la Beaujoire, les Canaris de Domenech ont concédé - ou obtenu, au choix - face à Lens leur troisième match nul consécutif, a analysé Pierre Ménès sur son blog. Les Nantais ont longtemps mené au score sur un penalty de Louza après que Kakuta a raté le sien trois minutes plus tôt. Mais le petit meneur lensois s’est rattrapé en fin de match en profitant de la mauvaise appréciation de Pallois sur un ballon aérien pour égaliser sur la première frappe cadrée des Sang et Or. Ce sont de petits pas pour le FCN, on sent l’équipe investie mais elle est toujours aussi peu talentueuse. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITE DU FC NANTES

Boulaye principal danger messin pour le FC Nantes

S’il devait prendre position pour la prochaine sortie des Canaris, dimanche à Metz, on jurerait donc que Ménès mettrait plutôt une pièce sur les Lorrains de son chouchou Farid Boulaya. « Le facteur X de cette formation lorraine, c’est Boulaya, a-t-il poursuivi après le succès face à l’OL dimanc he (1-0). L’international algérien a un talent fou, à l’image de son râteau sur Caqueret et son décalage pour Leya Iseka sur le but messin. Et voilà comment Metz a réussi ce qui n’est même pas un exploit vu la physionomie du match mais une superbe performance. »

 

« Si Metz met cette intensité, c'est valise »

Le consultant de Canal+ n’est pas le seul observateur du FC Nantes à s’inquiéter en attendant la confrontation face au FC Metz. Le niveau de jeu affiché dimanche face aux Gones fait froid dans le dos des supporters des Canaris, qui craignent déjà une petite raclée. « Pouah ce match, cette intensité, à bout de souffle ! Et Metz probablement remporter ce match et arriver face à Nantes en pleine confiance », a réagi Maxime Thomas avant même le succès messin entériné. Emmanuel Merceron était plus tranché. « De toute façon, vu le niveau physique de la bande à Kita, si Metz met cette intensité, c'est valise », a-t-il tweeté en fin de match après avoir annoncé la couleur à la pause : « Si Metz reproduit cette mi-temps dimanche prochain, c'est la fessée. »