FC Nantes : Waldemar Kita patine encore pour son grand chantier
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
IMMOBILIER

FC Nantes : Waldemar Kita patine encore pour son grand chantier

S'il espère trouver un terrain pour construire le centre d'entraînement du FC Nantes, Waldemar Kita n'est pas encore rentré dans la phase finale des discussions.

Ces dernières semaines, Waldemar Kita a accéléré dans sa quête d'un terrain hors de la Métropole nantaise pour y installer le nouveau centre d'entraînement du FC Nantes. Problème : l'homme d'affaires franco-polonais, qui espère une issue avant la fin d'année 2020, fait pour l'instant chou blanc.

Désireux de ne plus négocier avec une mairie qui l'a trahi pour son YelloPark et de ne pas rempiler à la Jonelière à l'issue du contrat qui arrive à terme en juin 2019, « WK » a tenté de s'installer à Pont-Saint-Martin. Un échec. Comme l'a fait savoir l'ensemble de la presse locale, le président du FCN regarde désormais à acheter une parcelle du côté d'Ancenis et d'Orvault, deux communes proches de Nantes.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Kita vise Ancenis, Orvault une possibilité réelle

D'après 20 Minutes, Waldemar Kita lorgnerait sur un terrain de 35 hectares du côté d'Ancenis. Un terrain qu'il aurait même visité à la fin du mois de septembre dernier. Problème : celui-ci, proche de l'aérodrome où il atterrit souvent, est à une quarantaine de kilomètres de Nantes et cela pose quelques soucis pour le fonctionnement général du club.

A Presse Océan, Waldemar Kita reconnaît disposer de « deux ou trois propositions » dans plusieurs communes. Il a même confirmé son intérêt pour Orvault où un site de 7 hectares l'attendrait. Pour l'instant, « rien n'avance. On verra bien ce que ça va donner », a-t-il glissé. Problème d'Orvault : le site est dans le giron de Nantes Metropole, avec qui « WK » ne veut plus rien avoir à faire...