FC Nantes : le cas Randal Kolo Muani soulève un problème entre la Jonelière et les pros
Randal Kolo MuaniCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
CENTRE DE FORMATION

FC Nantes : le cas Randal Kolo Muani soulève un problème entre la Jonelière et les pros

Pour 20 minutes, Matthieu Bideau, responsable du recrutement des jeunes du FC Nantes, a regretté une passerelle cassée entre la Jonelière et l'effectif pro.

À 21 ans, Randal Kolo Muani est bien parti pour être la révélation de la saison du côté du FC Nantes. Après un prêt concluant à Boulogne-sur-Mer, l'international Espoir français a su se faire une place sur le front de l'attaque nantaise. Mais, le natif de Bondy était à deux doigts de quitter l'Erdre cet été, alors que les perspectives de jeu étaient limitées. 

Finalement, le FC Nantes n'a pas été capacité de se renforcer en attaque. Et Kolo Muani en a profité pour faire son trou. Néanmoins, Matthieu Biedeau, responsable du recrutement des jeunes du FC Nantes, a regretté ce retard à l'allumage entre le club et l'intéressé auprès de 20 minutes : « Le staff pro à l’époque a préféré prendre Antonio Mance [Croate] à la trêve hivernale pendant que des joueurs comme Kader [Bamba] et Randal [Kolo Muani] flambaient en dessous. Ils étaient prêts à ce moment-là. En partant à Boulogne, on savait que le tandem Guyot-Capoue allait lui faire du bien. »

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Kolo Muani, un joueur qui failli passer sous les radars

Ce n'est qu'en 2015 que Kolo Muani a posé ses valises au FC Nantes : « On l’a repéré sur le tard, confie Matthieu Bideau à 20 Minutes. C’est Odilio Gomis de notre cellule à Paris qui m’a appelé un jour pour me parler de Randal. Il était léger, félin. Il fait partie de ces joueurs qui ne courent pas les rues. »

Malgré un talent incontestable, il a fallu un concours de circonstance pour que le joueur sous contrat jusqu'en 2022 se fasse une place dans l'effectif de Christian Gourcuff. Depuis cet été, les relations sont fraîches entre la formation et l'encadrement des professionnels. Certains reprochent que la passerelle entre les jeunes et les professionnels est cassée. Pour un temps, Kolo Muani calmera les rancoeurs.