Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Nantes – Lens : gros retournement de situation à la Beaujoire, les héros d'un match fou !

Au terme d'un match fou, le FC Nantes a retourné le RC Lens (3-2) dans une Beaujoire en fusion. Ce qu'on retiendra du match des deux équipes en quatre points.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

L'explication au double visage nantais : l'animation de Kombouaré

Durant le premier acte, on avait beaucoup à redire sur le coup tactique raté d'Antoine Kombouaré (3-5-2) avec deux buts encaissés dans le premier quart d'heure mais le Kanak a insisté et son système a finalement payé lors du second acte. On pouvait aussi critiquer le choix d'aligner Willem Geubbels, maladroit lors du premier acte, mais le joueur prêté par l'AS Monaco a fait la différence en une accélération sur le penalty. Comme quoi une analyse peut vite se retourner d'une mi-temps à l'autre...

Le Canari du match : Randal Kolo Muani (7)

Si on peut logiquement reprocher à « RKM » son manque d'efficacité dans le dernier geste depuis le début de saison, l'international Espoirs a vraiment eu une réussite maximale ce vendredi soir avec son but du dos où il contre la frappe de Ludovic Blas et prend à contre-pied Wuilker Farinez. On peut aussi saluer sa présence dans la surface pour conclure à 2-2. Un doublé qui lui fera le plus grand bien. On mettra également la mention « bien » à Ludovic Blas, encore très remuant. On notera aussi l'entrée de Moses Simon, auteur d'un but sublime à l'entrée du temps additionnel.

L'explication au double visage lensois : le réveil nantais... Et une défense en souffrance

Quatre buts encaissés à Brest, deux contre Angers, deux à Clermont, un contre le PSG et à nouveau trois contre Nantes... En ce moment, la défense de Lens est quand même un poil flippante. Ce soir, on peut néanmoins trouver une excuse à Franck Haise puisque le Racing a pris ses deux buts en début de seconde période après le remplacement d'un Jean-Louis Leca blessé par un Wuilker Farinez à peine chaud (même s'il ne peut pas grand chose sur tous les buts et fait un joli arrêt au pied devant Ludovic Blas). Sur le troisième but nantais, on peut notamment s'étonner du manque d'agressivité de Frankowski, Cahuzac et Gradit sur le nigérian Simon, trop facile au milieu de ses adversaires...

Le Sang et Or du match : David Pereira da Costa (7)

Avec trois absents d'envergure dans le onze de départ (Clauss, Doucouré, Kakuta), certains Sang et Or jouaient gros sur ce match. Auteur d'un but sublime sur l'ouverture du score (7e) et d'une passe décisive pour Arnaud Kalimuendo sur le 2-0 (15e), le jeune David Pereira da Costa a bien répondu à l'absence de Kakuta. Même chose pour Massadio Haïdara, décisif sur l'ouverture du score et qui a pallié le glissement à droite de Frankowski pour combler l'absence de Clauss. Lens n'a pas été plombé par un manque de banc mais par d'autres de ses soucis du moment...

Nantes 3-2 Lens

Au terme d'un match fou, le FC Nantes a retourné le RC Lens (3-2) dans une Beaujoire en fusion. Ce qu'on retiendra du match des deux équipes en quatre points. Nous avons également ressorti deux héros, un de chaque côté du terrain.