RC Lens – FC Nantes (1-1) : une grosse explication dans le vestiaire a transformé les Canaris après la pause
Randal Kolo MuaniCredit Photo - Icon Sport
par Julien Pédebos
RECADRAGE

RC Lens – FC Nantes (1-1) : une grosse explication dans le vestiaire a transformé les Canaris après la pause

Le FC Nantes a montré un tout autre visage sur la pelouse du RC Lens après une première période ratée. Les murs ont tremblé durant la pause.

Christian Gourcuff ne l'a pas caché après le nul du FC Nantes à Lens (1-1), il n'a pas du tout apprécie le comportement de ses hommes en première période. « La première mi-temps était honteuse dans l’attitude et le comportement. On a joué arrêtés et on a eu la chance de n’être menés que 1-0. Ce n’est pas compréhensible. On ne peut pas jouer avec aussi peu de mobilité et de dynamisme. »

Le comportement bien différent de ses hommes en seconde période l'a ensuite rassuré. Mais il y a fort à parier que le coach nantais a tenu un discours musclé à ses troupes pour voir les Canaris changer aussi diamétralement de visage.

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Le vestiaire s'est dit les choses à la pause

Chose que Randal Kolo Muani, l'attaquant nantais, a confirmé à demi-mot après la rencontre. Dans des propos relayés par Lensois.com, le buteur des Canaris a reconnu que la mi-temps avait permis une grosse explication.

« On était bien revenu en 2e période. On a mis de l’intensité. C’est vrai que c’était un peu compliqué par rapport aux matches qu’on enchaîne, mais on a su prendre un point. On s’est remis en question tous ensemble à la pause. Il manquait de l’intensité, de l’agressivité, du mouvement. On jouait arrêté. On aurait dit qu’on avait peur. Le score est logique mais on pouvait faire mieux en première et même en seconde période. Il a manqué de l’intensité, c’est le mot clé du match », a confié l'attaquant.