FC Nantes – RC Strasbourg (0-4) : les trois joueurs qui ont savonné la planche de Gourcuff
Nicolas PalloisCredit Photo - Icon Sport
par Mathias Merlo
ANALYSE

FC Nantes – RC Strasbourg (0-4) : les trois joueurs qui ont savonné la planche de Gourcuff

Face au RC Strasbourg, le FC Nantes a sombré (0-4). Depuis quatre matches, les Canaris n'y arrivent plus en Ligue 1. Christian Gourcuff est en danger.

Une deuxième défaite de rang, face à un RC Strasbourg en difficulté, (17e) mais bien plus bagarreur (0-4), et un quatrième match sans victoire en Ligue 1, le FC Nantes (14e) est en difficulté depuis plusieurs semaines. Cet après-midi, les Alsaciens ont sauvé la tête de Thierry Laurey, quand certains Canaris ont enfoncé celle de Christian Gourcuff. Le coach du club de l'Erdre est plus que jamais sur la sellette après ce naufrage. Il peut en vouloir à certains de ses éléments. 

VOIR AUSSI : TOUTE L’ACTUALITÉ DU FC NANTES

Girotto, un mauvais réflexe stupide

Replacé la saison passée en position de défenseur central, le Brésilien a été révélé par Christian Gourcuff. Mais, cet après-midi, à l'image de ces dernières semaines, Girotto a été en difficulté. Surtout, il a précipité la chute des Canaris par un geste stupide. Dominés en début de rencontre, les Nantais ont logiquement concédé l'ouverture de la marque sur un penalty de Dimitri Liénard. Sur un jongle de Chahiri, Andrei Girotto a réalisé un geste du bras pour empêcher le buteur strasbourgeois d'aller vers le but. Un penalty stupide, mais logique. En manque de confiance, le collectif des Jaune et Vert a sombré après l'erreur de Girotto. 

Pallois, un manque d’agressivité symbole d’un malaise

À l'image de son partenaire de charnière, Nicolas Pallois a été un maillon faible. En désaccord, voire en conflit, avec Christian Gourcuff, le taulier de la défense a été inexistant et méconnaissable. Sur la réalisation de Diallo, Pallois est battu deux fois par le buteur. Tout d'abord, il a été devancé de la tête par l'ex-Messin, qui est tombé sur un grand Lafont. Puis, face à un Pallois apathique, Diallo a poussé le ballon dans les filets. Au-délà de cette action, il a souffert de nombreuses fois devant les projections de Thomasson (44e, 69e...). 

 

Corchia, emblème d'un mercato raté

Pendant de nombreux mois, les supporters du FC Nantes ont réclamé des arrivées. Mais, face à des incertitudes économiques, Waldermar Kita a préféré la jouer avec un marché des transferts low cost. À la Beaujoire, Sébastien Crocha, arrivé cet été, a été en énorme difficulté. Peu inspiré offensivement, il est coupable sur le pénalty converti par Ajorque. Sur le quatrième but de Zohi, il est absent des débats. Un match à oublier.