SCO Angers – FC Nantes (1-4) : réussite, Kolo Muani... Kombouaré sur un nuage après le derby
Antoine KombouaréCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
REACTION A CHAUD

SCO Angers – FC Nantes (1-4) : réussite, Kolo Muani... Kombouaré sur un nuage après le derby

Antoine Kombouaré n'était pas peu fier de ses hommes après la belle victoire du FC Nantes à Angers (4-1).

Zapping But! Football Club FC Nantes : le bilan des entraîneurs sous l'ère Waldemar Kita

Présent en conférence de presse il y a quelques minutes à l'issue d'Angers – FC Nantes (1-4), Antoine Kombouaré ne boudait pas son plaisir : « Quand vous êtes sur trois défaites consécutives, il faut se mettre de temps en temps à place des joueurs. Il y a le doute, vous vous posez des questions, parfois la peur peut vous gagner. Quand on voyait les résultats d’Angers, qui n’avait toujours pas perdu, qui avait gagné ces deux matches à domicile 2-0 et 3-0… Faire ce qu’ont fait mes joueurs est énorme. Je suis content de les voir enfin retrouver l’efficacité que nous n’avions pas eue contre Lyon et Nice. On a été gâté, avec quatre tirs cadrés et quatre buts. Ce sont des stats exceptionnelles. Les dernières fois, ça ne nous avait pas souri ».

« On a joué comme si on avait un très bon classement »

Pour le Kanak, Nantes a réellement joué comme un cador de Ligue 1 au stade Raymond Kopa : « Si nous étions venus ici pour attendre et défendre, en espérant un contre ou un coup de pied arrêté, on ne sait pas faire. On a joué comme si on avait un très bon classement. Avec beaucoup de confiance, avec l’envie de poser des problèmes à l’adversaire, de lui faire mal. Et surtout le faire plier. C’est un travail de confiance qu’on leur donne, de la sérénité et un certain équilibre dans le jeu ».

« Kolo Muani, c'est notre attaquant, notre n°9 »

Antoine Kombouaré a également appuyé sur l'importance de Randal Kolo Muani : « Les matches précédents de Randal sont aussi très très bons. Aujourd’hui, ce qui change, c’est l’efficacité. Contre Lyon et Nice, c’est énorme, phénoménal. Il ne manquait que la réussite. Aujourd’hui, c’est le Randal que l’on connaît. Je ne suis pas surpris. Pour s’améliorer, c’est dans sa capacité à être un tueur (…) C’est notre attaquant, notre n° 9. C’est lui qui va être décisif, qui va nous permettre de gagner des matches par les buts qu’il va marquera ou parce qu’il provoque des penalties ».

Pour conclure, Antoine Kombouaré a fait un point sur les blessés. Sorti à la 40e minute, Fabio souffre des adducteurs. Quant à l'absence de Jean-Charles Castelletto, elle s'explique par une semelle au mollet prise samedi lors du dernier entraînement.

Les mots de Kombouaré

A l'issue d'Angers - Nantes (1-4), Antoine Kombouaré s'est lâché face aux micros des journalistes. Heureux d'avoir vu son équipe gagner en réalisme, le Kanak a aussi salué l'importance de Randal Kolo Muani et fait le point sur les blessés.