Stade Rennais - FC Nantes (1-0) : ce qu'il faut retenir du derby breton
par Benjamin Danet
Constat

Stade Rennais - FC Nantes (1-0) : ce qu'il faut retenir du derby breton

Le FC Nantes affrontait le Stade Rennais pour le traditionnel derby breton. Si les joueurs de Kombouaré n'ont pas brillé offensivement, ils ont longtemps résisté face aux assauts du SRFC avant de céder (0-1). Retour sur ce match de la 3e journée de Ligue 1.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

La faillite offensive des Canaris

Personne, et surtout pas Antoine Kombouaré, ne peut reprocher un manque d'engagement aux Canaris. Du moins pas à Rennes, ce jour, et surtout pas lors de la première période. Car les dix joueurs de champ ont tout donné. Les défenseurs pressent, le milieu comble les trous et même les attaquants défendent. Problème, les Canaris ne se procurent guère d'occasion de but. Et si la plus importante de la première période fut tout de même signée Blas (31e, frappe sur la transversale), le vide offensif constaté au Roazhon Park a été saisissant. En raison de la blessure de Kolo Muani, Kombouaré avait choisi la paire Simon (sorti en fin de première période)-Emond, soutenue par Coco et Blas. Ce ne fut pas une réussite.

On a même vu le technicien nantais convoquer sa ligne offensive le long de la touche dès la 12e minute de jeu pour un énergique recadrage. Guère mieux au retour des vestiaires puisque les Nantais ne se sont pas procurés une seule occasion pour revenir au score. Pas vraiment rassurant pour une formation qui s'incline une première fois cette saison et qui pourrait vite devenir dépendante de Kolo Muani.

Terrier au meilleur des moments...

Au début de la seconde période, les images de Canal + montraient clairement l'agacement de l'entraîneur Bruno Genesio. Qui, comme tout le Roazhon Park, ne comprenait pas pourquoi, et surtout comment, sa formation butait sans cesse sur le milieu de terrain compact des Canaris. En cause, l'incapacité de ses troupes à alterner jeu court-jeu long, et, il faut bien le dire, la maladresse de ses attaquants.

Martin Terrier, lui, ne s'est pas posé de question à la 57e minute, récupérant une passe de Santamaria et frappant instantanément au but. Alban Lafont pas très clair, le Stade Rennais ouvrait enfin le score et semblait même retrouver un semblant de fluidité dans son jeu. Pas suffisant pour faire le break en dépit de réelles occasions de but (Guirassy, 58e). Si le Stade Rennais remporte ce derby, et s'installe dans la première partie de tableau, il montre, surtout, que son effectif est riche et qu'il pourrait permettre au club de viser haut cette saison.

Pour résumer

Le FC Nantes affrontait le Stade Rennais pour le traditionnel derby breton. Les joueurs de Kombouaré n'ont pas brillé offensivement et ont logiquement été battus. Retour et dans le détail sur ce match de la 3e journée de Ligue 1.

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet