Stade Rennais - FC Nantes (1-0) : les Tops et les Flops d'un derby engagéLancer le diaporama
Stade Rennais - FC Nantes : les joueurs passés par les deux clubs
+14
Martin TerrierCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Raphaël Nouet
C'ÉTAIT ENGAGÉ

Stade Rennais - FC Nantes (1-0) : les Tops et les Flops d'un derby engagé

Le Stade Rennais a remporté le derby breton grâce à un magnifique but de Martin Terrier. Le FC Nantes, dominé mais accrocheur, était trop limité offensivement pour espérer autre chose qu’un résultat nul. Voici nos tops et flops de cette partie.

Zapping But! Football Club FC Nantes : les joueurs en fin de contrat en 2021

Les tops

Martin Terrier : dans l’envie, l’ancien Lyonnais s’est mis à la hauteur du derby. Impeccable dans le replacement, le pressing et le harcèlement des Nantais, il a considérablement gêné leur relance. Mais en outre, il a suivi les conseils de son entraîneur qui lui avait conseillé récemment de tenter davantage sa chance. A la 52e, suite à un tacle de Fabio dans sa surface, il a hérité du ballon dans l’angle haut gauche de la surface nantaise. Sans contrôle, il a expédié une merveille de frappe enroulée dans la lucarne opposée d’Alban Lafont, lobé pour le coup. Un bijou. Décisif, qui plus est.

Steven Nzonzi : ce dimanche dans L’Equipe, le champion du monde reconnaît ne pas avoir été régulier cette saison mais vouloir continuer son aventure avec le Stade Rennais, alors qu’il est censé rentrer à la Roma en juin à l’issue de son prêt. Eh bien, il a joliment allié les actes aux paroles en réalisant une belle prestation lors de ce derby. Excellent à la récupération et dans l’orientation du jeu, il a en outre su aller au mastic quand c’était nécessaire. Une vraie digue.

Abdoulaye Touré : les matches à forte intensité comme l’a été (relativement) ce Rennes-Nantes se jouent essentiellement au milieu de terrain, où il faut courir dans tous les sens, tacler, récupérer, orienter, faire des fautes intelligentes, etc. Touré a été à la hauteur de l’événement, au sein d’une formation dominée et qui n’avait pas le répondant technique pour tenir tête à son adversaire. Plusieurs fois, on l’a vu s’arracher pour récupérer un ballon, le remonter et le transmettre à un coéquipier… qui le perdait aussitôt, l’incitant à recommencer son travail de récupération.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Les flops

Moses Simon : à la 41e minute, Amaury Delerue a été à deux doigts de le renvoyer prématurément aux vestiaires. Benjamin Bourigeaud venait de lui mettre un gros coup d’épaule pour tenter de récupérer le ballon et le Nigérian n’a rien trouvé de mieux que de lui mettre un coup de coude. L’arbitre a été consulter la VAR pour juger de la gravité de la faute et a estimé qu’un avertissement suffisait. C’était vraiment limite. Et ça a été son seul coup d’éclat de la rencontre…

Nicolas Pallois : pour faire obstacle avec son corps ou dégager en tribunes, il est présent. Pour tout le reste, c’est quand même très limite. Il est plein de bonne volonté mais c’est tout. Au sein d’une équipe dominée comme la sienne, il faudrait un chef de défense capable de relancer sereinement. Il ne sait pas faire. En outre, sa mauvaise relation avec Alban Lafont finit par se voir, comme sur cette action en première période où il a refusé de lui donner le ballon en retrait alors qu’il était pressé par deux adversaires, ce qui a failli conduire à un but…

Albums Photos