Toulouse – FC Nantes (1-2) : les 4 enseignements du barrage aller
Randal Kolo Muani sur le but du 2-1 (18e).Credit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

Toulouse – FC Nantes (1-2) : les 4 enseignements du barrage aller

Auteur d'une belle première période, le FC Nantes s'est imposé 2-1 au Stadium face au Toulouse FC. Les Canaris vont devoir finir le travail dimanche mais ça fleure bon le maintien...

Zapping But! Football Club FC Nantes : les 10 plus grosses ventes des Canaris

Une vraie option pour le maintien

Largement supérieur dans le jeu et dans les combinaisons lors d'un premier acte très abouti, le FC Nantes a décroché un succès logique en terre toulousaine et pris une option avant le match retour qui se déroulera à la Beaujoire dimanche. En Europe, on considère qu'une équipe qui s'impose 2-1 à l'extérieur à 93% de chances de qualification. Dans une configuration Ligue 1 et dans des stades vides du fait de la crise sanitaire, on est sans doute un peu plus bas mais, vu la supériorité nantaise, il ne devrait pas y avoir de souci au retour. Attention quand même à ne pas ronronner comme en seconde période...

Ludovic Blas, des paroles aux actes

En conférence de presse, l'ancien Guingampais avait fait part de sa grande motivation. Il a joint les actes aux paroles. Au Stadium, c'était bien lui l'homme du match, auteur du premier but sur une belle combinaison avec Moses Simon, en rampe de lancement sur le deuxième but. Ludovic Blas est impliqué sur sept buts du FCN lors des six derniers matchs (4 buts, 2 passes décisives et une avant-dernière passe). L'homme du maintien sans doute.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Randal Kolo Muani a bien digéré son absence à l'Euro

Si on pensait qu'il lui serait difficile de digérer le fait de manquer l'Euro, Randal Kolo Muani a répondu de la plus belle des manières en inscrivant le but du 2-1 de près. L'Espoir nantais, courtisé par l'OL, le LOSC et Francfort, « RKM » a été décisif sur chacun de ses quatre derniers matchs disputés (5 buts, 1 passe décisive). Dommage qu'il manque la balle de 3-1 (77e) qui aurait pu tuer le Téfécé.

 

 

Dupé et Dewaest ont couté cher au Téfécé

D'une belle frappe lointaine qui laisse Alban Lafont sans réaction, le colombien Deiver Machado a inscrit le but de l'espoir du Téfécé (18e). Un but qui était le principal « flash » du match des Pitchounes. Annoncé comme un crack en devenir, courtisé par l'OM et le Milan AC, Amine Adli n'a pas brillé. En défense, Sébastien Dewaest est fautif sur les deux buts, déposé par Blas sur le premier et par Coulibaly sur le second. L'ancien Canari Maxime Dupé n'est pas non plus exempt de tout reproche...

Antoine Kombouaré, c'est Monsieur barrages

Certains esprits moqueurs ironisaient sur le fait qu'Antoine Kombouaré avait autant gagné au Stadium avec le FC Nantes que lors de tout son passage au Téfécé l'an dernier (1 victoire). En attendant, le Kanak s'est fait un spécialiste de l'histoire moderne des barrages. En 2019, il sauvait déjà le Dijon FCO au terme d'une double confrontation avec le RC Lens. Il est bien placé pour faire de même au FC Nantes. Sur la fin, Kombouaré a bien bétonné avec ses changements (Corchia, Girotto). Ce n'était pas spécialement joli mais l'essentiel est ailleurs...

Dupé et Dewaest ont couté cher au Téfécé

D'une belle frappe lointaine qui laisse Alban Lafont sans réaction, le colombien Deiver Machado a inscrit le but de l'espoir du Téfécé (18e). Un but qui était le principal « flash » du match des Pitchounes. Annoncé comme un crack en devenir, courtisé par l'OM et le Milan AC, Amine Adli n'a pas brillé. En défense, Sébastien Dewaest est fautif sur les deux buts, déposé par Blas sur le premier et par Coulibaly sur le second. L'ancien Canari Maxime Dupé n'est pas non plus exempt de tout reproche...

Pour résumer

En ramenant un précieux succès du Stadium, le FC Nantes a résisté à la pression du barrage aller face au Toulouse FC (2-1). Analyse.

Alexandre Corboz
Article écrit par Alexandre Corboz