FC Nantes : le projet de reprise respectueux de Waldemar Kita se monte bel et bienLancer le diaporama
FC Nantes : le Top 10 des joueurs nantais les plus utilisés cette saison
+11
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
LANCER LE DIAPORAMA
par Alexandre Corboz
INTERVIEW

FC Nantes : le projet de reprise respectueux de Waldemar Kita se monte bel et bien

Fédérateur des sponsors du FC Nantes derrière un projet de reprise, Philippe Plantive (Proginov) a livré sa vision des choses pour le futur.

Zapping But! Football Club FC Nantes : top 10 des Canaris les plus utilisés

Quelques semaines après être sorti du bois dans Ouest-France, Philippe Plantive, patron du groupe Proginov, sponsor du FC Nantes, s'est exprimé dans Le Courrier du Pays de Retz sur le projet qu'il porte et ses espoirs de rachat du club. Un projet motivé par la situation compliquée des Canaris : « Avec la Covid, le club va encore essuyer un déficit, peut-être de 40 M€, et un endettement avec un prêt garanti de l’État de 20 M€. C’est abyssal ! Si les sponsors se désolidarisent… On ne donne pas d’argent à Waldemar Kita, on signe des contrats avec le FC Nantes. Il est donc normal d’être au soutien, en cette période difficile, d’une institution à laquelle on croit beaucoup ».

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Plantive veut un projet sérieux... Et respectueux de Kita

Pour autant, comme il l'a reconnu dans cet entretien, les sponsors du FCN n'ont pas les moyens de reprendre seuls la main mais espèrent pouvoir rentrer dans un hypothétique conseil d'administration du club sous l'égide d'un nouvel actionnaire  : « En réunissant nos économies, on pourrait réunir 10-15 millions, mais ce n’est pas suffisant pour racheter un club comme le FC Nantes ».

Pour le PDG de Proginov, il y a une place à un éventuel rachat du club : « Waldemar Kita a toujours dit qu’il était potentiellement vendeur. Mais on n’a pas le droit se moquer de lui. Quelqu’un qui veut racheter le club pour l’euro symbolique, car il est fortement déficitaire, ce ne serait pas la bonne lecture. Il faut des gens sérieux avec une proposition sérieuse. De là à dire que le club vaut 120 millions d’euros… Il y a forcément la place pour une proposition adéquate ».

Une chose est certaine, ne comptez pas sur Philippe Plantive pour se montrer offensif à l'égard de Waldemar Kita, une personnalité qu'il apprécie malgré tout : « Waldemar est autodidacte, il a fait une carrière remarquable. Il y en a plein qui lui reproche d’être Parisien. McCourt, à Marseille, je ne crois pas qu’il soit de la Canebière ! Il est par contre de sa responsabilité de s’entourer de telle sorte que le club infuse ses valeurs sur le territoire ».

Albums Photos