FC Nantes : les 5 premières victimes de Raymond Domenech
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ANALYSE

FC Nantes : les 5 premières victimes de Raymond Domenech

Arrivé sur le banc du FC Nantes durant la trêve, Raymond Domenech a mis en place une équipe-type chez les Canaris. Plusieurs joueurs sont déjà victimes de ses choix et du passage en 4-4-2 avec le retour en force de Kalifa Coulibaly. Tour d'horizon.

Zapping But! Football Club FC Nantes : le debrief du match face à l'AS Saint-Etienne

Ludovic Blas

S'il était dans le onze-type de Domenech face à Rennes du fait de la suspension de Marcus Coco, celui qui était le meilleur buteur des Canaris en première partie de saison (5 buts en 16 matches) ne joue quasiment plus (12 minutes en 2 matches). Le coach du FCN lui préfère le tandem Abeid – Touré dans l'axe, Imran Louza à gauche et son meilleur ami Marcus Coco à droite.

Abdelkader Bamba

En 4-4-2, un milieu ou un ailier devait être sacrifié. Victime du basculement d'Imran Louza sur un côté, le natif de Sarcelles joue les jokers de luxe désormais. Son temps de jeu fond petit à petit : 11 minutes face à Rennes, 8 minutes contre Montpellier, 1 minute contre Lens...

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Pedro Chirivella

Titulaire indiscutable sous Christian Gourcuff, l'ex-milieu espagnol de Liverpool avait déjà perdu de sa superbe avec l'intérim de Patrick Collot. Raymond Domenech le convoque mais ne le fait pas rentrer. L'entêtement de Nantes de chercher un milieu (Jean Lucas, Imbula, etc.) n'est pas de bonne augure pour lui...

Jean-Charles Castelletto

Le défenseur camerounais commençait à faire son trou au FC Nantes. Lors de l'intérim de Patrick Collot, il avait même profité du passage au 4-3-3 pour enchaîner trois titularisations en quatre matches. Depuis l'arrivée de Domenech et le retour de Girotto en défense : 0 minute jouée.

Dennis Appiah

Des quatre latéraux nantais, il est celui qui a le plus perdu de l'arrivée de Domenech. C'est simple : en trois matches, il est le seul à ne pas avoir joué une seule minute. A droite, l'ancien sélectionneur des Bleus fait confiance à Sébastien Corchia et l'a érigé en titulaire indéboulonable. A gauche, la concurrence fait rage entre Fabio et Charles Traoré (suspendu au dernier match).