FC Nantes - Mercato : après Louza, Domenech a retenu un autre taulier pour éviter la L2
Abdoulaye Touré (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
UNION SACRÉE

FC Nantes - Mercato : après Louza, Domenech a retenu un autre taulier pour éviter la L2

L’influence de Raymond Domenech depuis son arrivée au FC Nantes fin décembre semble bien réelle auprès de certains joueurs.

Le FC Nantes s’est lancé dans une opération survie jusqu’en fin de saison. L’objectif est désormais clair comme de l’eau de roche : ne pas repartir en Ligue 2. Raymond Domenech a été enrôlé pour cela par Waldemar Kita. Il le sait, et c’est bien pour cela qu’il diffuse un sentiment d’union sacrée depuis son arrivée à la Maison Jaune.

« Depuis son arrivée, il a su trouver les mots justes »

Celui-ci a été parfaitement saisi par Abdoulaye Touré, qui refuse de quitter le FC Nantes au mercato malgré le sollicitations dont il fait encore l’objet. « J’ai encore eu des opportunités de partir, mais ça ne s’est pas concrétisé. Il faudrait une proposition miraculeuse pour que je parte d’ici lundi. Pour moi, je considère que le mercato est fermé, a-t-il affirmé dans Ouest France. Aujourd’hui, je me concentre sur un objectif à moyen terme, qui est de sortir le club de situation difficile. Je suis focalisé sur ça et uniquement ça. Le coach compte sur moi et c’est important, pour moi, d’évoluer avec des gens qui me font confiance. Depuis son arrivée, il a su trouver les mots justes. »

 

Touré se sent vraiment bien au FC Nantes

S’il ne veut pas encore entendre parler du prochain mercato, le milieu du FC Nantes précise les conditions qui pourraient éventuellement le détourner de son club de cœur dans le futur. « Je ne partirai de Nantes que si les conditions me plaisent. Pour moi, ça signifie trouver un club et un projet qui me fassent progresser sportivement. Dans ma réflexion, c’est une donnée essentielle. Je ne cherche pas à partir pour partir, mais à trouver un épanouissement professionnel, a-t-il ajouté. Si j’étais guidé par l’argent, je n’aurais même pas prolongé en 2017 (il n’a d’ailleurs pas été augmenté depuis). Il y a des choses plus importantes à mes yeux. Et je le répète, mais je suis très bien ici : c’est ma ville, mon club de cœur, avec mes amis et ma famille près de moi. »