FC Nantes - Mercato : grosse concurrence pour Mostafa Mohamed
Franck et Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
MERCATO

FC Nantes - Mercato : grosse concurrence pour Mostafa Mohamed

Le FC Nantes aurait formulé une offre de 2,5 M€ pour l'attaquant égyptien du Zamalek Mostafa Mohamed. Refusée. Mais si les Canaris sont réellement motivés à l'idée de recruter le joueur de 23 ans, il va leur falloir jouer serré car de nombreux clubs le suivent.

Zapping But! Football Club ASSE, FC Nantes, RC Lens : les joueurs les plus capés en sélection par club

Ce matin, nous avons relayé l'information selon laquelle le FC Nantes avait formulé une offre de 2,5 M€ pour l'attaquant égyptien Mostafa Mohamed (23 ans). Proposition rejetée par le Zamalek, dont un journaliste de la chaîne du club a déclaré : "Le club ne permettra pas à Mohamed de le quitter  tant qu'il n'aura pas reçu une offre convenable et qu'il n'aura pas signé un autre attaquant pour le remplacer". "L'offre convenable" s'élèverait à 5 M€. Si les dirigeants nantais sont réellement intéressés par ce joueur à gros potentiel ayant inscrit 18 buts en 50 matches avec le vice-champion d'Afrique, il va devoir faire vite.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Le danger vient de Turquie

Selon le site alkhaleejtoday.co, pas moins de quatre clubs répartis dans trois pays seraient intéressés par Mohamed, en plus du FC Nantes : le Rayo Vallecano, qui évolue en Deuxième division espagnole, le Sporting Braga au Portugal et surtout les Turcs de Galatasaray et de Fenerbahçe. Ce sont surtout ces deux derniers qui constituent des dangers pour le FC Nantes dans la quête de l'attaquant égyptien.

En effet, outre des affinités culturelles avec l'Egypte, la Turquie possède des ténors ayant les moyens de leurs ambitions, même durant cette crise sanitaire. Verser 5 M€ pour un joueur, c'est largement dans les cordes de Galatasaray comme de Fenerbahçe. Les Canaris vont donc devoir revoir leur offre à la hausse très rapidement s'ils ne veulent pas que Mostafa Mohamed atterrisse chez d'autres Canaris, turcs ceux-là…