FC Nantes : Mercato, l'arbitrage, Gourcuff, la vente du club... Waldemar Kita se lâche !
Waldemar KitaCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
ENTRETIEN VERITES

FC Nantes : Mercato, l'arbitrage, Gourcuff, la vente du club... Waldemar Kita se lâche !

Dans les colonnes de L'Equipe, Waldemar Kita s'est longuement confié sur l'actualité du FC Nantes, le début de saison, le Mercato et son avenir. Morceaux choisis.

Sur le Mercato

« J'aurais voulu faire plus, mais on ne peut pas tout faire (…) Si vous analysez bien, ce n'est pas une question d'argent, c'est que ce mercato est un peu bizarre et qu'on est dans un flou complet à tous les niveaux (…) L'entraîneur ne veut pas cumuler pour cumuler. Et, là-dessus, il faut reconnaître qu'il est assez fin. J'essaie de répondre à sa demande, voilà ! »

Sur les raisons du début de saison raté

« On manque de finition dans les 16 mètres, c'est sûr. Mais il y a un bon jeu collectif et on n'est pas aidés par l'arbitrage, je suis obligé d'en parler (…) Il va falloir quand même travailler sur ce dossier, parce qu'une décision prise certaines fois à la légère peut avoir de graves conséquences économiques. Même le directeur de l'arbitrage le dit. Nous, aujourd'hui, on devrait avoir au minimum 4 ou 5 points de plus. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

«  Depuis que je suis à Nantes, je n'ai jamais vu un entraîneur des pros s'entendre avec le centre »

Sur les tensions entre le centre et le groupe pro

« Aujourd'hui, il faut une séparation entre le centre et les pros. On ne peut plus être comme il y a quarante ans quand au centre de formation, on discutait, on bavardait, on prenait un café, et on disait : "Tiens, on va mettre ce jeune-là !" Il y a tellement d'enjeux économiques et sportifs qu'on ne peut pas se permettre de faire des tests chez les pros. Je ne dis pas qu'il faut mettre un mur. Mais plutôt avoir une bonne séparation entre le centre de formation et les professionnels. »

Sur son arbitrage du problème

«  Depuis que je suis à Nantes, je n'ai jamais vu un entraîneur des pros s'entendre avec le centre (…) Vous savez que certains éducateurs de Nantes m'ont demandé Gourcuff, ce sont eux qui étaient demandeurs ! Comme ils ont souhaité d'autres entraîneurs que j'ai amenés et avec qui ils ont eu des problèmes. C'est facile de tout me mettre sur le dos, de dire : "Ça ne va plus, Kita vire encore son entraîneur !" Je suis toujours le con qui paie et le con qui vire (…) Vous vouliez que je dise : "Allez, on va tout arranger et on va essayer de s'aimer ?" Non ! C'est chacun chez soi et c'est fini. Elle est prise ou pas prise, la décision ? Elle est catégorique ou elle n'est pas catégorique ? Ne me dites pas qu'il n'y a pas de capitaine sur le bateau ».

« Nantes n'est pas un club à vendre »

Sur l'avenir de Christian Gourcuff

« C'est un homme respectueux, qui est discret, peut-être trop. Il essaie de fédérer, il est calme et ça me fait du bien, ça nous fait du bien (…) Il faut le laisser travailler, il a besoin de tranquillité ».

Sur son avenir au FC Nantes

« Nantes n'est pas un club à vendre. Maintenant, si des gens pensent qu'ils peuvent faire mieux que ce que je fais, je ne demande que ça. Le prix du club ? Cinq cents millions, c'est bon ? Comme ça personne ne viendra (rires). Sincèrement, je plaisante. Ce n'est pas le moment. Aujourd'hui, ceux qui cherchent à racheter des affaires sont des opportunistes ».