FC Nantes – Mercato : qui es-tu, Antonio Colak (Rijeka) ?
Antonio ColakCredit Photo - Icon Sport
par Alexandre Corboz
PORTRAIT

FC Nantes – Mercato : qui es-tu, Antonio Colak (Rijeka) ?

Cible du FC Nantes, Antonio Colak (Rijeka, 26 ans) n'est pas l'attaquant croate le plus connu de l'équipe au damier. Présentation d'un goleador éclos sur le tard.

Comme révélé par L'Equipe, le FC Nantes a lancé une offre de 2 M€ à Rijeka pour recruter leur buteur Antonio Colak (26 ans). Inconnu du grand public dans un effectif dalmate formillant de stars internationales, le natif de Ludwigsburg (Allemagne) pourrait bien sortir du banc ce soir lors du remake de la finale de la Coupe du Monde France – Croatie.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Formé en Allemagne, brillant en Pologne

S'il n'a pas encore débuté avec l'équipe A dans son pays, Antonio Colak (prononcez « Colatche ») s'est longtemps cantonné au rôle d'éternel Espoirs en Croatie. Membre régulier des équipes de jeunes des U18 au U20 (21 capes), le robuste avant-centre (1m88) a fait toutes ses gammes en Allemagne. D'abord au sein des équipes de jeunes de Fribourg avant d'atterrir chez le nouveau riche d'Hoffenheim en juillet 2010. Le début d'une série de voyage qui rythmeront son adolescence et sa vie de jeune adulte.

Karlsruhe puis Nuremberg l'accueillent. Son talent ne saute pas aux yeux immédiatement et ce n'est que le 19 octobre 2013, à 20 ans, 1 mois et 2 jours qu'il débute avec l'équipe fanion en Bundesliga. Une entrée de quelques minutesface à l'Eintracht Francfort puis cinq autres pour autant de défaites pour accompagner la descente de Nuremberg en Bundesliga 2. Sa première bonne période, Antonio Colak la connait en 2014-2015 à l'occasion de son prêt au Lechia Gdansk (D1 polonaise). Il marque dix fois en 30 matches de championnat et pense avoir à nouveau sa chance en Allemagne.

Meilleur buteur de D1 croate

Hoffenheim, qui connait son potentiel le recrute en juillet 2015 pour 500 000€ avant de le prêter pour qu'il s'aguerisse. Un an à Kaiserslautern en D2 (24 matches, 5 buts). Un an à Darmstadt en D1 (24 matches, 7 buts TTC) et une ultime pige de six mois à Ingolstadt en D2 qui vire au fiasco (8 apparitions). La carrière du buteur semble s'enliser jusqu'à ce qu'il se décide, à l'hiver 2018, à rentrer à Hoffenheim pour repartir en prêt dans le pays de ses racines. Le 30 janvier, il s'engage pour 18 mois du côté de Rijeka... Et c'est le grand décollage.

En Croatie, Antonio Colak se montre directement efficace, inscrivant 6 buts en 16 matches (+6 passes décisives) puis 19 en 30 rencontres l'année suivante. Le HNK Rijeka flaire le coup et le transfère définitivement d'Allemagne à l'été 2019 pour 850 000€ et un contrat de quatre ans. Stable pour la première fois de sa carrière, Colak prend confiance et cela se ressent dans ses statistiques avec une saison pleine à 26 buts en 40 apparitions TTC et surtout le titre de meilleur buteur du pays.

Des réserves sur son style de jeu

Malgré ses excellents états de service et son néo statut d'international, Colak suscite quelques réserves des observateurs. « C'est un bon buteur. Il a le sens du but mais c'est quelqu'un qui attend le ballon, qui est très passif et un peu lent dans le jeu. Ce n'est pas le genre à harceler les défenseurs. Je pense qu'il n'a pas le niveau pour un bon club de Ligue 1 comme Nantes. C'est davantage un bon joueur pour des ligues secondaires comme la Belgique, la Turquie ou l'Ukraine », nous confie un confrère croate désireux de rester anonyme. Pas sûr que cela rassure franchement les supporters des Canaris qui ont encore tous en tête l'échec Antonio Mancé...