FC Nantes - Mercato : ses attentes pour janvier, son groupe… les vérités de Domenech
Raymond DomenechCredit Photo - Icon Sport
par Raphaël Nouet
INTERVIEW

FC Nantes - Mercato : ses attentes pour janvier, son groupe… les vérités de Domenech

L'entraîneur du FC Nantes, Raymond Domenech, a accordé une longue interview à Ouest France dans laquelle il a notamment abordé le mercato hivernal de janvier.

C'est une longue et passionnante interview que Raymond Domenech a accordé à Ouest-France. Publiée ce dimanche, qui voit ses Canaris accueillir le RC Lens pour tenter de décrocher un premier succès au bout de la troisième tentative (après des nuls contre Rennes et Montpellier), elle fait notamment la lumière sur les attentes du technicien lors de ce mois de janvier synonyme de mercato.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

"J'ai toujours combattu ce mercato d'hiver"

"Pour recruter, il faudrait un joueur largement au-dessus des autres. J’ai toujours combattu ce mercato d’hiver, qui est une plaie pour tout le monde. J’ai fait confiance à ceux qui sont là. Ils ont les moyens d’être au niveau et de faire une très bonne deuxième partie de championnat. J’y crois, j’en suis persuadé. S'il y a des joueurs intransférables ? Si les joueurs sont concernés par le club, il n’y a pas de raison de partir. Économiquement, on a la chance de ne pas être obligés de vendre."

"Je découvre un club que je connaissais de l’extérieur. Avec la Jonelière, ce club était le phare de ce qu’était la formation. J’ai toujours eu des liens, d’une manière ou d’une autre, avec le club. Ce n’était pas la découverte. J’ai trouvé des installations un peu désuètes par rapport à ce qui s’est fait derrière. Mais on ne part pas d’une page blanche quand on arrive ici comme entraîneur. À la télé, c’est faussé parce qu’il manque l’intensité. On voit les positionnements, des trucs mais on ne voit pas le mec souffrir. Alors que quand on est avec eux, que l’on voit l’entraînement, quand on les voit sur le terrain, on sait qu’ils font des efforts. J’avais vu quelques-uns de leurs matches. J’avais l’impression que cette équipe s’est un peu diluée mais elle a un potentiel, des capacités. Les joueurs ont envie, c’est la priorité. On ne peut rien faire tout seul. Les entraîneurs magiciens n’existent pas. Il faut entraîner les joueurs et toute une dynamique de club. C’est très important parce que qui ce qui se passe autour du club, dénature ou interfère parfois, avec ce qui se passe sur le terrain. Je veux donc remettre en harmonie un peu tout le monde."