Équipe de France : après David Ginola, Gérard Houllier s’attaque à un autre coupable

Souvenez-vous, c’était il y a près de 22 ans. L’équipe de France de football avait alors deux matches pour se qualifier à la Coupe du monde 1994, organisée aux Etats-Unis. Israël et la Bulgarie sont malheureusement passées par là, infligeant aux Bleus deux défaites qui allaient les priver de voyage américain. Le sélectionneur de l’époque, Gérard Houllier, ne s’en remet toujours pas.

Et si jusqu’à présent, il avait toujours publiquement égratigné David Ginola, qualifiant même l’un de ses gestes de « crime » contre la Bulgarie, voilà que Gérard Houllier s’attaque maintenant à un certain Raymond Domenech. L’homme de Knysna, oui, mais qui était aux côtés de Houllier à l’époque. Et qui avait un travail bien précis à faire. Voici ce que déclare Houllier dans un livre intitulé Je ne marcherai jamais seul : « Raymond Domenech était allé superviser à ma demande l’équipe d’Israël à Bucarest où elle affrontait la Roumanie en septembre en match amical. Il ne jugea pas utile de rendre un rapport écrit, comme c’est l’habitude pour tout superviseur, et il m’affirma simplement un truc du genre : « Si vous ne gagnez pas, vous êtes des chèvres ! J’étais bien avancé. Je me reprocherai toute ma vie de m’être laissé « endormir ».

Curieux, tout de même, à quel point Houllier refuse d’endosser, et depuis des lustres, la moindre responsabilité quant à ce qui restera l’un des plus grands échecs du football français.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008