Pierre Ménès taclé pour sa réaction sur Brandao

C’est la grosse info du jour, Brandao, l’attaquant de Bastia, a été condamné à un mois de prison ferme, transformé en travaux d’intérêt général, pour son coup de boule sur Thiago Motta. Nombreuses ont été les réactions et comme nous vous l’évoquions plus tôt dans la journée, Pierre Ménès, de son côté, n’a pas compris cette sanction jugée sévère de la justice.

Dans sa chronique sur le site du Figaro, Bruno Roger-Petit dénonce cette prise de position de Ménès, ainsi que celle de Jean-Michel Apathie. « Compte tenu de ce qui précède, on s’inquiète de voir des journalistes connus et reconnus, tels Pierre Ménès ou Jean-Michel Apathie, venir au secours de Brandao. « Peine démesurée » dit le premier. « Justice folle » dit le second. Pardon pour ce que l’argument qui suit peut revêtir de part de démagogie, mais on se demande si Ménès ou Apathie tiendraient le même discours à la place de Thiago Motta ou de n’importe quelle victime d’une agression du même genre. Apathie ne connait rien au football, son propos stupide ne mérite guère que l’on s’y arrête. Mais Pierre Ménès, lui qui est le premier à condamner, à juste titre ceux qu’il appelle les « faucheuses » et les « tondeuses » qui sévissent sur les terrains, comment peut-il ne pas percevoir que ce qu’a fait Brandao, au surplus hors du terrain, est insupportable ? »