Real Madrid – Mercato : une ouverture avec Eriksen pour oublier Pogba ?

false

En conférence de presse, l’entraîneur de Tottenham Mauricio Pochettino a évoqué l’avenir de son milieu de terrain Christian Eriksen.

Christian Eriksen effectuera-t-il sa septième saison sous le maillot de Tottenham ? Si le mercato estival a fermé ses portes en Angleterre, le milieu de terrain danois est toujours en instance de départ. Au début de l’été, il avait notamment fait part de ses envies en mettant la pression sur son président Daniel Levy. « Je pense que je suis à un moment de ma carrière où je peux vouloir essayer quelque chose de nouveau. J’ai le plus grand et profond respect pour Tottenham et y rester ne serait pas négatif. Cela dit, j’aimerais essayer quelque chose de nouveau. J’espère qu’il y aura une clarification durant l’été. C’est le plan. En football, on ne sait jamais quand cela arrive, cela peut se passer à tout moment. Chacun espère que cela arrive le plus tôt possible, mais parfois, cela prend du temps », a-t-il lancé.

Annoncé avec insistance dans le viseur du Real Madrid, le club espagnol n’a a priori pas encore bougé ses pions dans ce dossier. Le dossier Paul Pogba figurant toujours comme la priorité absolu de Zinédine Zidane. En conférence de presse, l’entraîneur de Tottenham Mauricio Pochettino a évoqué son cas. «Je ne sais pas s’il partira, il décidera avec le club. Mon but est d’aider tous les joueurs, de les soutenir jusqu’à ce qu’ils décident de changer de club, tout en montrant du respect à tous. Vous devriez savoir que je prends uniquement la décision sur le sportif et non sur une situation personnelle avec le club», a-t-il déclaré.

D’après le « Mirror » de ce dimanche, Christian Eriksen serait en tout cas déterminé à partir et aurait refusé toutes les avances des Spurs autour d’une possible prolongation. Le but avoué du Danois ? Contraindre ses dirigeants à revoir leur position à la baisse pour le céder cet été. Une aubaine pour Zinédine Zidane qui, en cas d’échec (probable) du dossier Pogba, se tournera sans doute vers lui…

Stéphane TAN