FC Barcelone, Real Madrid – Mercato : comment le Barça s’est fait doubler pour Rodrygo

true

S’il suivait Rodrygo à Santos bien avant l’arrivée du Real Madrid, le FC Barcelone n’a pas pu suivre économiquement…

Avec Rodrygo (18 ans) auteur d’un premier triplé en Ligue des Champions face à Galatasaray (6-0), le Real Madrid s’est trouvé un nouveau (et surprenant!) héros. Recruté en juin 2018 au FC Santos mais arrivé un an plus tard, la pépite brésilienne n’était certainement pas la recrue la plus attendue par Zinédine Zidane mais il saisit sa chance avec beaucoup d’insolence.

Sauf que, si l’on en croit « SPORT », Rodrygo Goes était suivi par le FC Barcelone et son secrétaire technique local André Cury, bien avant que le Real Madrid ne se présente à la porte de Santos au moment de l’éclosion de ce dernier.

Rodrygo a coûté plus de 50 M€ au Real…

D’après le quotidien catalan, Florentino Perez, obsédé dans sa quête du « nouveau Neymar Jr », a complètement cassé les prix pour détourner Rodrygo de son destin tracé. En effet, comme il l’avait fait un an plus tôt pour Vinicius Jr, le boss madrilène a non seulement payé les 40 M€ réclamés par Santos mais il a ajouté 8 M€ de bonus à la signature pour le joueur et 8 M€ de commissions en plus pour ses agents.

Un an avant de perdre le bataille, le FC Barcelone avait bien tenté sa chance auprès de Santos pour verrouiller Rodrygo mais, à l’été 2017, le président du club auriverde – qui se trouvait très contesté en interne – avait fait barrage au transfert réclamant 50 M€. Soit le montant de la clause libératoire. Un an plus tard, alors que le Barça semblait toujours avoir la main, le deal s’est finalement conclu avec Madrid pour 40 M€ … Contre un versement immédiat de 20 M€ permettant à Santos de sortir d’une situation économique désastreuse. Dans l’incapacité de sortir directement des liquidités pour s’aligner, Barcelone a donc cédé. Comme pour Vinicius.

Une prime huit fois supérieure pour faire passer la pilule à Rodrygo

En parallèle, alors qu’il pouvait encore faire capoter le deal, le clan Rodrygo a trahi le Barça pour l’argent. Si le père du joueur a appelé André Cury pour s’excuser, celui-ci a justifié cette décision par le fait que la prime à la signature offerte par les Merengue était huit fois supérieur au million d’euros lâché par le Barça. « Le Barça n’a jamais envisagé d’entrer dans une offre économique dénuée de sens que ni les supporters ni les médias n’auraient comprise », écrit « SPORT » au sujet de ce dossier.
Arnaud Carond