FC Barcelone – Bayern (2-8) : Setién laisse les dirigeants trancher pour lui montrer la porte
par Julien Pédebos

FC Barcelone – Bayern (2-8) : Setién laisse les dirigeants trancher pour lui montrer la porte

Quique Setién, malgré l'humiliation reçue par le FC Barcelone face au Bayern Munich (2-8), a refusé de considérer son départ comme acquis.

C'est une soirée historiquement terrible que le FC Barcelone vient de vivre face au Bayern Munich. Le club catalan a reçu une correction qui a évidemment fait très mal à son entraîneur Quique Setién. « C'est une défaite extrêmement douloureuse, je pense qu'il y a trop de buts, même si beaucoup d'entre eux sont mérités. L'équipe a été débordée, ils ont été très efficaces. Nous avons bien commencé mais la force de cette équipe nous a surpassés », a d'abord reconnu le coach du Barça.

Bien évidemment, les médias n'ont pas manqué de l'interroger sur sa situation personnelle qui devient forcément intenable. Mais Setién a refusé de prendre la responsabilité de son départ. « Pour le moment, tout est trop proche pour penser si je vais continuer ou non. Cela ne dépend pas de moi, il faut avoir une réflexion adéquate en tenant compte de la situation et de l'importance de cette défaite humiliante et douloureuse », a répondu Setién.

Une réflexion justement réclamée par Gerard Piqué un peu plus tôt. Face aux déclarations cash du défenseur espagnol, l'entraîneur reste sur la réserve. « Je ne vais pas entrer là dedans, je ne suis là que depuis six ou huit mois. La réalité est qu'il y a une énorme frustration et la seule chose à faire est de tirer des conclusions et de prendre des décisions en pensant à l'avenir. Le FC Barcelone c'est un si grand club que ça fait très mal », a conclu l'entraîneur espagnol.