FC Barcelone : crise ouverte et règlements de compte au Barça !

true

Rien ne va plus au FC Barcelone. Et notamment au sein de la direction avec un Josep Maria Bartomeu de plus en plus affaibli.

On vous le disait ce matin sur notre site : Josep Maria Bartomeu, le président du FC Barcelone, a décidé, hier, de faire le ménage, le grand, au sein du conseil d’administration du club. Et ce au terme d’une réunion téléphonique avec plusieurs membres à qui il a indiqué le chemin de la sortie. Bien entendu, l’affaire a été révélée par les médias et fait désormais grand bruit en Catalogne. Surtout que l’une des victimes du coup de sang présidentiel vient de répondre à Bartomeu sur la Cadena Ser. Et de façon violente.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

Son nom ? Emili Rousaud, numéro 2 du Barça et considéré depuis des mois comme étant le dauphin du président actuel pour les prochaines élections prévues en 2021. Roussaud, visiblement surpris par l’attitude de Bartomeu, a donc riposté. Des propos retranscrits par footmercato.

« J’ai la conscience tranquille et je sens que tout cela est lié au thème du Barçagate. »

« Selon les statuts du club, le président Bartomeu peut me rétrograder. Mais en tant qu’élu, je ne peux pas être expulsé. M’appeler en plein confinement n’a pas été la meilleure des manières. Bartomeu m’a appelé pour me dire qu’il voulait faire un remaniement du conseil d’administration et qu’il se méfiait d’un certain nombre de cadres, y compris moi(…)J’ai la conscience tranquille et je sens que tout cela est lié au thème du Barçagate. Dans l’affaire du Barçagate, je faisais partie du comité d’arbitrage et les factures de ces sociétés ont été fractionnées afin de contourner les contrôles internes du club, c’est une réalité(…)Je n’ai pas pris la décision de démissionner et je n’ai aucune envie de le faire. Quand une telle situation se produit, ce n’est pas le moment de l’envisager, pas en confinement complet. Après toutes ces années, faire ça  par téléphone, ce n’est pas une façon de faire. »