FC Barcelone : Josep Maria Bartomeu sort du silence sur le « Barçagate » !

true

Accusé d’avoir engagé une société de communication (I3 Ventures) pour défendre son image et égratigner joueurs et opposants au Barça, Josep Maria Bartomeu s’est défendu.

Lundi après-midi, l’affaire dite du « Barçagate » a explosé à la figure du FC Barcelone. En effet, la « Cadena SER » a révélé que la direction catalane payait une société de communication (I3 Ventures) pour soigner l’image de la Présidence actuelle. Une société dont les méthodes sont pour le moins controversées puisqu’elles consistaient à allumer des contre-feux en dénigrant certains joueurs comme Lionel Messi, leurs entourages, des légendes du club et des candidats à la future présidence du Barça.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

«Le Barça n’a jamais engagé de service pour discréditer qui que ce soit »

Depuis que l’histoire a éclaté au grand jour, le Barça s’est retranché derrière une posture ultra-défensive, niant d’abord l’information. Avant de confirmer, face aux nouvelles preuves dévoilées, avoir bel et bien un contrat avec la société I3 Ventures mais ne pas connaître les méthodes employées pour soigner l’image des dirigeants.

Après avoir rencontré le vestiaire pour se défendre et assurer à ses stars du vestiaire qu’il n’avait rien à voir avec la campagne de dénigrement menée contre eux, Josep Maria Bartomeu a fait face à la presse pour tenter de se défendre : «Le Barça n’a jamais engagé de service pour discréditer qui que ce soit. Ni un joueur, ni un ancien joueur, ni aucun politicien, manager, président ou ancien président. C’est carrément faux. Nous défendrons si nécessaire dans ce dossier, par tous les moyens et devant tous ceux qui nous accusent de faire ces pratiques », a-t-il lâché dans des propos retranscrits par « Mundo Deportivo ».

Le contrat avec I3 Ventures dénoncé !

Confirmant avoir engagé I3 Ventures pour surveiller les réseaux sociaux, comme n’importe quelle autre entité l’aurait fait, le président du Barça a assuré ne jamais avoir eu connaissance de ces fameux faux-comptes … Et a annoncé la rupture immédiate du contrat liant le Barça à cette société : «Devant la confirmation que l’un des comptes liés à l’une des sociétés fournisseurs qui ont fait des commentaires inappropriés à l’égard de personnes liées à notre organisation, ce matin, nous avons demandé, personnellement, de résilier le contrat avec cette société ».

Et Josep Maria Bartomeu a fini par conclure : «Qu’une chose soit claire. A la question: si nous avons commandé le suivi des réseaux sociaux, la réponse est oui. Et nous continuerons de le faire. Il est de la responsabilité du club de savoir ce qui se passe et ce qui se dit dans le monde, toujours pour préserver le Barça. À la question: si nous avons mandaté de discréditer des personnes ou des institutions à travers les réseaux sociaux, la réponse est non et nous persécuterons tous ceux qui nous accusent de cela. Encore une fois, nous défendrons là où c’est nécessaire, comme nous l’avons fait récemment et avec succès ».

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008