FC Barcelone : l’Etat espagnol régularise la situation du chouchou de Messi

Nouvelle star du FC Barcelone, Ansu Fati (16 ans) a bénéficié de quelques passes droits pour obtenir plus vite sa naturalisation espagnole.

Auteur de débuts très prometteurs sous les couleurs du FC Barcelone (2 buts, 1 passes décisives), la pépite Ansu Fati ne cesse de faire parler les médias ibériques actuellement. En l’absence de Lionel Messi pour blessure, le jeune attaquant – originaire de la Guinée-Bissau – a attiré la lumière sur lui en Catalogne.

Fraîchement passé professionnel en juillet, déjà en cours de discussion pour prolonger son contrat au delà de 2022 et faire sauter sa clause libératoire de 100 M€, Fati faisait aussi l’objet d’une bataille de Fédération entre l’Espagne et le Portugal.

Un dossier réglé au plus haut niveau de l’Etat !

S’il a grandi en Espagne où il est arrivé à l’âge de 6 ans, Ansu Fati attendait toujours sa naturalisation. Une situation qui avait poussé le Portugal, qui dispose de facilité législative à naturaliser des joueurs originaires de Guinée-Bissau, à se manifester. Reste que le premier choix de la pépite Blaugrana a toujours été la Roja… Et que Fati a enfin été entendu.

Du fait de sa médiatisation soudaine, son dossier de naturalisation s’est subitement accéléré. Selon AS, le Conseil des Ministres a approuvé ces dernières heures le passeport espagnol de Fati, lequel a été directement inscrit par la RFEF dans la pré-liste de l’Espagne pour la Coupe du Monde U17 au Brésil en octobre.

Arnaud Carond