FC Barcelone : Messi n’était pas très chaud pour une baisse de salaire

true

Si le FC Barcelone est passé au chômage partiel depuis hier, certains joueurs blaugrana n’ont pas montré un optimisme débordant à l’annonce de la nouvelle.

Le FC Barcelone est passé au chômage partiel. « Il s’agit d’une réduction de la durée de travail et de la réduction proportionnelle des rémunérations prévues dans les contrats respectifs, peut-on lire dans un communiqué. Ce sont des mesures que le club souhaite appliquer en suivant scrupuleusement la réglementation formelle du travail, selon les critères de proportionnalité, et surtout d’équité, et avec pour seul objectif la reprise de l’activité du club dans les meilleurs délais. »

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

Cette annonce est plus ou moins attendue au sein du club catalan. Les joueurs et plus particulièrement le capitaines avaient été mis au courant. Selon le quotidien madrilène AS, Lionel Messi et ses acolytes avaient d’ailleurs dit « non à la baisse de salaire »… finalement imposée par la direction. SPORT, dans son édition du jour, confirme des tensions en interne suite à cette mesure drastique. Une attitude des joueurs blaugrana qui a ulcéré Luis Mascaro dans le journal espagnol.

« Le coronavirus ne connaît pas les classes sociales, les races ou les religions. Il ne fait pas de distinction entre pauvres et millionnaires, peste notre confrère ibérique. C’est pourquoi il est encore plus surprenant qu’après avoir vu qu’il existe des footballeurs d’élite infectés par le COVID-19, de nombreux cracks ne sont toujours pas solidaires. Ils refusent de baisser temporairement leurs salaires astronomiques (…). Ils pensent toujours qu’ils sont intouchables. Et, pour quelques exceptions honnêtes, leur seule part d’humanité est leur égoïsme. »