FC Barcelone : Pierre Ménès se paie les Catalans après France – Moldavie (2-1)

false

Si l’équipe de France a fait un match en bois face à la Moldavie (2-1), Pierre Ménès n’a finalement tapé que sur les Barcelonais de l’équipe.

A l’instar de tous les supporters de l’équipe de France, Pierre Ménès n’est pas monté au plafond devant la rencontre opposant les Bleus à la Moldavie (2-1). Si les hommes de Didier Deschamps se sont qualifiés et ont repris la première place du groupe à la Turquie, accrochée un peu plus tôt par l’Islande (0-0), la manière a une nouvelle fois déçu.

Cela ne se ressent pourtant que de manière très relative sur les notes du consultant de Canal+, lequel a surtout aligné les 5/10 (Mandanda, Pavard, Digne, Kanté, Tolisso, Mbappé, Coman) mettant quand même en lumière Raphaël Varane et Olivier Giroud à 6/10. En revanche, pour ce qui est des Bleus titulaires au FC Barcelone, Ménès a sorti la scie… Attribuant ses deux seules notes en dessous de la moyenne à Clément Lenglet (3) et Antoine Griezmann (4).

Lenglet – Griezmann, les deux seuls Bleus sanctionnés par Ménès

Pour le défenseur, cela peut se comprendre : «  Evidemment, sa monstrueuse boulette en ouverture de match était difficilement compensable par la suite, sauf à marquer un triplé. Après cette bévue, il s’est montré d’une prudence extrême et n’a jamais apporté le surnombre. On demande plus que ça sous le maillot bleu, surtout à un mec qui est titulaire au Barça », a-t-il lancé.

Quant à Griezmann, Pierre Ménès a pointé du doigt ses doutes du moment en club qui rejaillissent en équipe de France : « Alors lui, il n’est vraiment pas en confiance. Il manque de punch, de rythme. Et il porte à mon sens une lourde responsabilité dans le fait que l’EdF a cherché à jouer dans l’axe en permanence. C’est lui le meneur, c’est à lui de d’écarter le jeu, d’orienter. Il n’a pas manqué de bonne volonté, ce n’est pas du tout le débat. Mais il est très, très loin de sa forme optimale ».

Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008