SSC Napoli – FC Barcelone (1-1) : au pays de Maradona, Messi s’est fait tout petit

true

Lionel Messi était très attendu ce soir au San Paolo, où a régné l’idole Diego Maradona. Mais l’attaquant du FC Barcelone a déçu.

On aura rarement autant entendu parler de Diego Maradona, ces dernières années, que ce mardi soir. Il faut dire que son héritier naturel, Lionel Messi, jouait pour la première fois au San Paolo de Naples, là où le dieu vivant a dispensé sa magie de 1984 à 1991, permettant au club de la Campanie de remporter les deux seuls Scudetti de son histoire, une Coupe de l’UEFA, une Coupe et une Supercoupe d’Italie.

A lire aussi : Tous les articles sur le FC Barcelone

En toute logique, tous les regards étaient donc braqués sur Lionel Messi. Avant le match, des supporters napolitains lui ont offert une pizza, afin qu’il n’ait pas son coup de reins habituel. Les Italiens étaient d’autant plus craintifs qu’en face de lui, il avait le défenseur portugais Mario Rui, point faible de son équipe (c’est lui que Koulibaly avait poussé de façon virulente lors d’un match contre le PSG car il était mal placé).

Mais en dépit de ces oracles positifs, on n’a guère vu Messi. Bien pris par l’ensemble du bloc napolitain, qui a cherché à l’isoler de ses coéquipiers quand il s’approchait trop près de la surface, victime de l’absence de son compère Luis Suarez et d’un jeu devenu très banal, il a déçu. Mais qu’il se rassure, sa filiation avec Maradona n’est pas pour autant rompue : après tout, le Diez n’a rien fait de bon avec le Napoli en C1 lui non plus (éliminations d’entrée face au Real en 1987/88, en 8es contre le Spartak Moscou en 1990/91) !

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001