Real Madrid : les Barcelonais de la Roja pas malheureux du remplacement de Lopetegui !

Le maintien de Julen Lopetegui n’aurait pas forcément fait l’unanimité au sein du vestiaire de la Roja. C’est la presse catalane qui le dit.

Si la presse pro-Madrid évoque une profonde unité du vestiaire de l’équipe d’Espagne hier sur le cas de Julen Lopetegui, finalement limogé par la Fédération à l’encontre de l’envie de ses joueurs, SPORT tient une autre version. Davantage tourné vers la rivalité Barça – Real, qui anime quand même la Roja dans l’intimité.

Le média catalan l’assure : il n’y a vraiment que Sergio Ramos (capitaine de l’équipe d’Espagne et du Real) qui a défendu de toutes ses forces Julen Lopetegui face au président Luis Rubiales. Le reste du groupe, et notamment les Barcelonais, affichaient davantage de distance… Voir de rancoeur à l’égard du sélectionneur.

Julen Lopetegui avait braqué une partie du vestiaire

Il faut dire que le discours de Lopetegui, qui insistait auprès de ses joueurs pour que ceux-ci soient davantage concernés par la sélection que le Mercato, avait perdu en crédibilité après sa signature à Madrid rendue public mardi. Certains auraient même été blessés par l’attitude du technicien et n’aurait pas appuyé Sergio Ramos dans son ultime tentative de sauvetage de Lopetegui.

Si Fernando Hierro, autre légende du Real Madrid, a été nommé à la place de l’ancien coach du FC Porto, les cadres barcelonais du vestiaire sont loin de s’offusquer de ce choix. Au contraire. C’est à l’occasion du premier passage de Hierro au poste de directeur sportif de la Fédération que Gérard Piqué et Sergio Busquets ont connu leurs premières capes. L’ex-défenseur merengue ayant appuyé leur sélection auprès du coach d’alors Vincente Del Bosque. Les deux hommes ne l’ont pas oublié et seraient particulièrement heureux de cette nomination.

Désormais loin de la Roja, Julen Lopetegui s’apprête à prendre le pouls de son nouveau poste au Real Madrid. La Maison blanche a d’ailleurs annoncé sa première conférence de presse pour ce jeudi soir 19 heures.

Arnaud Carond