Real Madrid – Mercato : les dessous du retour avorté de Karim Benzema à l’OL

Real Madrid - Mercato : les dessous du retour avorté de Karim Benzema à l'OL

Jean-Michel Aulas a bien tenté de faire revenir Karim Benzema à l’OL au cours du dernier mercato estival. Mais ce n’est pas à la demande du président des Gones.

Le Real Madrid s’est séparé de Zinédine Zidane et de Cristiano Ronaldo l’été dernier et a bien failli perdre un troisième larron nommé Karim Benzema. Invité sur une émission d’Olympique-et-Lyonnais, l’ancien agent de l’international tricolore Karim Djaziri a en effet confirmé qu’il avait bien discuté avec l’OL pour jauger d’un retour dans le Rhône l’été dernier.

Mieux, l’homme d’affaires a révélé qu’il avait personnellement appelé Jean-Michel Aulas pour étudier les possibilités d’une telle transaction, finalement freinée par le discours de Julen Lopetegui auprès de Benzema.

« Quand j’ai eu connaissance un peu avant que Zizou allait arrêter, je me suis dit qu’il y allait avoir un nouvel entraîneur, que Karim était au Real Madrid depuis 9 ans, je me demandais si le nouvel entraîneur ne voudrait pas faire table rase du passé, notamment avec les joueurs estampillés Zizou. Je savais aussi que Cristiano partait, a témoigné Djaziri chez nos confrères. Avant que Lopetegui soit nommé, il s’est passé un peu de temps et j’ai appelé deux clubs, dont l’OL car je sais que Karim devait quitter le Real c’est pour revenir à Lyon. J’ai donc appelé Jean-Michel Aulas et je lui ai dit : « Jean-Michel, est-ce que vous économiquement c’est possible ? » On a échangé sur les possibilités et on a évoqué l’idée de nouveaux partenaires car on savait que financièrement c’était très compliqué. Quand Lopetegui est arrivé et il a appelé Karim pour lui dire qu’il comptait sur lui, j’ai donc appelé Jean-Michel pour lui dire que ce n’était plus possible. On en était au point de dire que ça pouvait se faire, mais on a flirté. Karim, l’OL c’est son club, sa famille (…) Il aimerait bien revenir à Lyon, mais économiquement c’est quasi-impossible et puis est-ce bien de revenir alors que sa carrière n’est plus ascendante ? »

JP