Real Madrid – Mercato : Morientes prend la défense d’un flop

true

Indésirable au Real Madrid, James Rodriguez devra se trouver un nouveau club. Fernando Morientes est convaincu de la qualité du milieu offensif.

Pour sa quatrième saison au Real Madrid, James Rodriguez (28 ans) n’a pas brillé. Cet été, le Colombien cherchera à retrouver un club ambitieux. Zinédine Zidane souhaite vendre son milieu offensif pour débloquer des liquidités, dans l’optique de conclure des pistes.

A lire aussi : Tous les articles sur le Real Madrid

« James » ne parvient pas à exprimer son talent. Il est cloisonné à un rôle de bouche-trou au sein de la formation merengue (seulement 13 matchs joués et 1 but marqué, toutes compétitions confondues). Mais, Fernando Morientes (44 ans) a volé à son secours. Dans un entretien accordé à El Espectador, l’ancien merengue (1997-2006) a dit tout le bien qu’il pensait du meneur de jeu : « Durant son premier passage, James a eu des matchs extraordinaires et a démontré son talent. Nous parlons d’un joueur extraordinaire. Il est mythique en Colombie et au sein de son équipe nationale. Pour moi, James est un joueur extraordinaire. Je suis convaincu que nous le reverrons briller au Real Madrid ou ailleurs. »

« Réussir au Real Madrid est très difficile »

L’ancien international espagnol a poursuivi sur les raisons de son échec. Pour « Nando », la pression au sein de la Maison Blanche est tellement élevée que tous les joueurs peuvent échouer : « Il a dû partir (au Bayern Munich). Maintenant qu’il est de retour, il n’a pas eu l’implication que lui ou les fans auraient sûrement voulu. Mais réussir au Real Madrid est très difficile à cause de la compétition et de la concurrence. Il occupe lui-même une position où il y a beaucoup de joueurs talentueux et prometteurs. Cela dépend aussi du type de joueur que l’entraîneur veut. Dans ce cas, Zidane pense sûrement qu’il y en a d’autres qui réussissent mieux. » Morientes en a fait l’amère expérience. Barré au Real Madrid, après avoir connu des moments de gloire chez les Merengue, le buteur avait été contraint de s’exiler (à Monaco puis à Liverpool).