Real Madrid : Zidane et Benzema éteignent le dernier scandale arbitral

true

Ciblé en raison de sa victoire polémique contre la Real Sociedad dimanche (2-1), le Real Madrid doit se défendre.

Gerard Piqué sait comment instiller le doute. La semaine dernière, le défenseur central du FC Barcelone a laissé entendre que le titre serait dur à aller chercher en raison d’un avantage arbitral offert au Real Madrid. Les Merengue ont d’ailleurs repris hier les commandes de la Liga grâce à une victoire contre la Real Sociedad entachée de trois controverses (2-1). Il y a d’abord le penalty accordé pour un contact sur Vinicius, lancé par Marcelo avant de s’écrouler dans la surface (48e). Vingt minutes plus tard (68e), Adnan Januzaj trompe son compatriote Thibaut Courtois sur une grosse frappe lointaine.

A lire aussi : Tous les articles sur le Real Madrid

Avec le soutien du VAR, l’arbitre annule le but pour une position de hors-jeu d’un joueur de la Real Sociedad, Mikel Merino, devant le gardien du Real Madrid… même s’il ne fait pas action de jeu.  Enfin, à la 70e minute, Karim Benzema contrôle le ballon de l’épaule… ou du bras avant de doubler la mise et de voir son but validé par ce même VAR. Ce lundi, la presse catalane crie au scandale. « Leaders du VAR, scandale à Anoeta », titre ainsi SPORT. Mundo Deportivo enchaîne : « Made in Madrid. » 

Alerté par ces polémiques, Zinédine Zidane les a éteintes à sa manière. « Les polémiques ? C’est le travail de l’arbitre, a-t-il soufflé en conférence de presse. C’est un professionnel, je ne juge pas son travail. Moi, je ne parle que de football, je ne peux rien dire sur le reste. Mais ce qui me blesse, c’est qu’on parle toujours des arbitres au final. On dirait que notre contenu importe peu. Et là, je crois que la victoire est méritée. » Buteur merengue pour la 165e fois, Benzema a lui aussi fait taire les polémiques à sa manière en dépassant Hugo Sanchez (164) au rang des meilleurs buteurs du Real Madrid. Cristiano Ronaldo est encore loin devant (311).