Juventus : l’un des critiques de Cristiano Ronaldo vit des heures sombres

true

Le hacker portugais Rui Pinto, qui a lancé les Football Leaks ayant apporté des ennuis à Cristiano Ronaldo, est toujours emprisonné.

Dans son édition du jour, L’Equipe consacre une double page à Rui Pinto, célèbre hacker ayant créé les « Football Leaks ». Ces fameux dossiers compromettants avaient notamment plongé Cristiano Ronaldo dans l’embarras car ils avaient révélé au grand jour la sombre affaire d’accusation de viol dans laquelle le Portugais était empêtré depuis 2009.

« Au Portugal, les soutiens à Rui Pinto, le hacker à l’origine des « Football Leaks », se multiplient en raison de sa contribution à l’intérêt général. Mais la justice de son pays ne le considère pas comme un lanceur d’alerte et le maintient depuis un an en détention provisoire. »

Et le quotidien de rappeler : « Les Football Leaks ont révélé en avril 2017 les accusations de viol de Kathryn Mayorga contre Cristiano Ronaldo. Le 13 juin 2009, cette Américaine avait appelé la police de Las Vegas pour dénoncer un viol, mais elle avait refusé d’identifier son agresseur. Le dossier avait alors été refermé. En 2010, elle avait passé un accord au civil avec Cristiano Ronaldo à ce sujet. En août 2018, Kathryn Mayorga avait demandé la réouverture de son dossier et accusé pour la première fois le footballeur. En juillet dernier, la justice américaine a finalement décidé, faute de preuves, de ne pas inculper pour viol l’attaquant portugais, qui a toujours nié les allégations de l’Américaine. »