Tribune supporters : du virage s’élèvera, l’histoire d’un chant

true

Chaque mardi à 19h, nous étudions l’origine d’un chant de supporters, connu ou inconnu, dont l’histoire comme la beauté valent le détour.

Nouvelle entorse à la règle avec, Champions League oblige, un troisième focus consécutif sur un club étranger. En l’occurrence le Napoli, qui accueille ce soir le FC Barcelone en 8es de finale. Qui dit Naples, dit Diego Maradona. Et qui dit El Pibe de Oro dit l’un des chants les plus emblématiques du football italien : « Ho visto Maradona ».

A lire aussi : les dernières informations sur l'actualité foot

Cette chanson est apparue dans la capitale de la Campanie quand l’Argentin y sévissait, entre 1984 et 1991. Qui en est l’auteur ? A quel moment a-t-elle été chantée pour la première fois ? Nul ne le sait exactement. Ce qui est certain, c’est qu’elle fait toujours fureur du côté du San Paolo, quel que soit le contexte.

Ainsi, à l’été 2004, alors que le Napoli, criblé de dettes, s’apprêtait à être liquidé et envoyé en Serie C (troisième division), les dirigeants jouèrent leur va-tout en organisant une soirée dans leur stade. Au menu, grands moments de l’histoire du club diffusés sur écrans géants et groupes de musique. Rien d’aguichant. Mais à Naples, quand il s’agit de se mobiliser pour le SSCN, on oublie les fâcheries, les mauvais résultats, l’avenir sombre.

Ce soir-là, le San Paolo accueillit plus de 50.000 personnes. Et alors que l’ambiance était bon enfant, l’enceinte parténopéenne s’embrasa d’un coup quand Diego Maradona apparu sur les écrans. Et d’une seule voix, surpuissante, « Ho visto Maradona » fut repris en chœur par 50.000 personnes debout et agitant les bras au ciel.

Plus fort encore : un an plus tard, en 2005, l’ancien défenseur napolitain Ciro Ferrara organise son jubilé dans le cratère de Fuorigrotta. Pour l’occasion, il a invité ses anciens coéquipiers et adversaires les plus prestigieux. Mais un seul a fait se ruer au stade tous les supporters : Diego Maradona, qui n’avait plus remis les pieds en Italie depuis son départ du SSCN en 1991 à cause de problèmes avec le fisc.

Le match entre vieilles gloires se déroule et puis, tout à coup, une rumeur parcourt le San Paolo : il arrive ! Un attroupement incroyable se fait devant la sortie du tunnel, d’où finit par émerger le Diez. Et là, spectacle inoubliable, des dizaines de fumigènes sont craqués et son chant explose dans la nuit napolitaine (5mn49 sur la vidéo). Tous les cadors sur la pelouse, dont de nombreux Juventini comme Alessandro Del Piero n’en croient pas leurs yeux et leurs oreilles. C’est ça, « Ho visto Maradona », un cri du cœur autant qu’un signe de ralliement derrière le plus grand joueur de tous les temps !

O mamma mamma mamma (Oh, maman, maman, maman)
o mamma mamma mamma (Oh, maman, maman, maman)
sai perche’ mi batte il corazon ? (Sais-tu pourquoi mon cœur bat ?)
Ho visto Maradona (J’ai vu Maradona)
Ho visto Maradona (J’ai vu Maradona)
eh, mamma’, innamorato son (Eh, maman, je suis tombé amoureux)

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001