Girondins, OM : rivalité, Villas-Boas, Marseille et petite pique, Ben Arfa lance les hostilités
Credit Photo - Icon SPORT
par Benjamin Danet
MISE AU POINT

Girondins, OM : rivalité, Villas-Boas, Marseille et petite pique, Ben Arfa lance les hostilités

Dimanche soir, les Girondins de Bordeaux accueillent l'OM pour un duel historique de la Ligue 1. Hatem Ben Arfa, le milieu de terrain bordelais, s'est occupé de lancer les hostilités.

Zapping But! Football Club MHSC, ASSE, Bordeaux : les chiffres de la carrière de Jean-Louis Gasset en Ligue 1

La rivalité est historique. Et l'OM cherche désespérément à savoir quand il y aura enfin un succès en terre bordelaise, le club phocéen n'ayant pas gagné là-bas depuis...43 ans ! Ce vendredi, lors de la conférence de presse, le milieu de terrain, Hatem Ben Arfa, lui qui a joué à Marseille au cours du passé, est revenu sur cette affiche. Sans savoir qu'un Bordeaux-OM était un rendez-vous très particulier pour les supporters.

"Pour les supporters, c’est un match particulier. On le voit par exemple sur les réseaux sociaux. Nous, c’est aussi important pour savoir où on va aller d’ici la fin de saison. Sur le plan comptable et mentalement, c’est un match où il faudra répondre présent. Mais je n’étais pas au courant de cette rivalité, je ne sais pas d’où elle vient. Je savais qu’il y avait un derby entre Bordeaux et Toulouse. Mais avec l’OM, je ne le savais pas, mais j’apprends à le connaître. Les supporters vont venir pour nous en parler manifestement. Nous, on doit rester focus sur notre jeu."

Avant que HBA s'attire sur l'OM et la récente mise à l'écart de son ex-entraîneur, André Villas-Boas. Là-encore, Ben Arfa a surpris son monde, petit tacle à l'appui..."C’est un contexte assez spécial aujourd’hui à l’OM. Le coach est parti sur un événement assez étrange, c’est très délicat à vivre pour ceux au club et les supporters. Les Marseillais ne sont pas au mieux. On sait qu'il se passe beaucoup de choses au club. Mais même moi, je suis dubitatif sur le départ de Villas-Boas où il a critiqué un joueur en partant ensuite. Un animal blessé peut être dangereux. A l’aller, je m’étais dit que ce n’était pas un grand OM car ils ne jouaient pas bien dans le jeu.Depuis le début de la saison, Marseille ne joue pas bien. Ce qui arrive en ce moment, on pouvait presque l’écrire en début de saison quand on regardait leurs matchs."