Girondins : coup de froid terrible sur la reprise du club
Credit Photo - ICON SPORT
par Benjamin Danet
Vide

Girondins : coup de froid terrible sur la reprise du club

Si l'on se fie à certains consultants, les Girondins de Bordeaux ne bénéficieraient à cette heure d'aucun plans de reprise crédibles. La dette serait-elle trop grande ?

Zapping But! Football Club Bordeaux : les transferts les plus chers de l'histoire

Le propos est à prendre avec précaution. Tant le sujet est délicat. Les Girondins de Bordeaux pourront-ils être repris par un nouveau propriétaire dans les prochaines semaines ? Rien n'est moins sûr et si l'on se fie aux propos de Geoffroy Garétier, journaliste à Canal Plus, la tendance n'incite pas à l'optimisme. Bien au contraire.

Propos tenus hier soir sur l'antenne et retranscrits par le site Girondins4ever. "C’est un dossier complexe qu’on va essayer de simplifier. 200 millions d’euros, c’est ce qu’il faudrait débourser maintenant pour racheter le club, présenter un dossier à la banque Rothschild, avec King Street qui le validerait. 200M€, c’est 60M€ pour éponger les dettes de cette saison, présenter un budget prévisionnel à la DNCG, et commencer un plan de remboursement des dettes du club sur 2021-2022, 2022-2023, avec ce prêt de 40M€ au fonds Fortress, un prêt incompressible que vous êtes obligé de rembourser avec 10% d’intérêt […] A Bordeaux, pour l’instant, il n’y a aucun dossier, selon nos infos, crédible de reprise, justement pour aller combler ces déficit. Ce qu’on peut imaginer, c’est d’autres scénarios comme un redressement judiciaire avec une perte de points en fin de saison. Si le redressement judiciaire commençait cette saison, il pourrait y avoir 15 points de pénalité qui enverrait Bordeaux en Ligue 2. Ca ne se fera pas. Mais ce qui pourrait se produire, c’est un redressement judiciaire entre la fin de saison et le début de la prochaine, qui verrait Bordeaux non sanctionné administrativement, et commencer la saison dans la division où il aurait été positionné sportivement, Ligue 1 ou Ligue 2.  Il y a des repreneurs crédibles mais pour l’instant, personne n’a les épaules assez solides. Il y aurait une solution qui peut être considérée, c’est qu’au niveau de l’Elysée, on pilote un projet géostratégique, et qu’on arrive à faire venir un investisseur de l’étranger, une grosse fortune, de manière à ce que le club soit sauvé. Il y a des dossiers de reprise, mais ces dossiers, pour l’instant, ne permettent pas une reprise rapide dans les semaines qui viennent.".

Pour résumer

Si l'on se fie à certains consultants, les Girondins de Bordeaux ne bénéficieraient d'aucun plans de reprise crédibles. La dette serait-elle trop grande ?

Benjamin Danet
Rédacteur
Benjamin Danet